pistonudos.com

Si vous voulez la sécurité, une grosse voiture, non ?

Facile, dans le monde de la sécurité routière il n'y a pas toujours des vérités absolues.

Une de ces vérités absolues, ou ce que beaucoup de gens croient, est que vous êtes toujours plus en sécurité dans un véhicule, et que plus le véhicule est grand, mieux c'est. Parfait, achetons tous des tracteurs de camions et nous serons tous plus en sécurité. Lorsque les routes seront infestées de semi-remorques et qu'ils se heurteront les uns aux autres, nous serons de retour à la case départ. Par un raisonnement analogue, nous ne nous promenons pas dans la rue avec un gilet pare-balles, un casque en Kevlar, une protection dentaire pour les caleçons et autres choses du genre. Oui, c'est plus sûr comme ça, mais c'est plus inconfortable.


Le client demande une sécurité maximale, mais n'en veut pas, comme l'a fait Guille Alfonsín il y a quelques mois. Peu de gens sont prêts à conduire - si c'était légal - avec une cage de sécurité, un harnais à six points, un extincteur, une combinaison ignifugée... Au lieu de cela, ils ont tendance à acheter la plus grosse voiture qu'ils peuvent, convaincus que cela leur apportera une plus grande sécurité.

Ne laissez personne vous dire des conneries, une voiture de compétition est beaucoup plus sûre que n'importe quelle grosse voiture "de rue", mais elle est plus inconfortable et n'a pas de design à montrer aux autres ; oh, et elles sont très chères.

L'article "Pensez-vous que vous êtes plus en sécurité au volant d'un SUV ? Vous avez tort" a soulevé beaucoup de commentaires, de poussière et d'effusion de sang dialectique. C'est tout à fait naturel. Après l'avoir lu, il y a encore des gens qui croient que plus de carrosserie donne plus de protection, et il n'y a aucun moyen de les faire descendre de l'âne. Leur croyance n'est que partiellement vraie, comme celle selon laquelle une voiture est plus sûre qu'un vélo. Cela dépend du type de collision et contre quoi ou qui !


J'ai vu plusieurs études sur le marché américain, où le fléau des SUV, des pick-ups et des tout-terrains est beaucoup plus évident qu'en Europe. Là-bas, la croyance que plus c'est gros, mieux c'est, est encore plus forte. Ces données donnent un aperçu de ce qui pourrait se passer en Europe dans quelques années.

Avec des données en main, et non selon mon opinion, les voitures grosses et encombrantes ont un avantage dans les collisions contre les véhicules plus légers et plus petits, surtout si elles n'ont pas conçu des structures de collision compatibles. En d'autres termes, concevoir un SUV pour percuter un autre SUV n'est pas la même chose que concevoir un SUV pour percuter une voiture particulière. Les fabricants comme Volvo, qui vont bien au-delà des tests NCAP, tiennent compte de ces problèmes mineurs.

S'il n'y a pas de compatibilité entre les structures de déformation programmée, le plus gros coup - pardonnez l'expression - va au petit poisson, car l'énergie n'est pas dissipée de manière programmée. Lorsqu'il y a compatibilité et que les voitures sont du même type, cet avantage est perdu, et alors les masses plus élevées entrent en jeu, détruisant les carrosseries plus violemment, et augmentant les dommages aux passagers. La formule de l'énergie cinétique ne trompe personne : plus la masse est grande, plus l'énergie est destructrice, qui augmente de façon quadratique avec la vitesse.

En d'autres termes, une voiture plus grande ne représente pas un avantage absolu, seulement dans certains types de collisions et contre des voitures plus petites, pas contre les mêmes.

Je vais affiner le tir. J'ai vu une étude publiée dans Access Magazine, signée par Tom Wenzel et Marc Ross, qui sont des scientifiques réputés aux États-Unis. Ils ont distingué le risque des véhicules par eux-mêmes, et par rapport au risque qu'ils présentent pour eux-mêmes et pour les autres. Les SUV se sont révélés à peu près aussi sûrs que les catégories plus légères pris séparément, mais le risque combiné était plus élevé.


En anglais, les grosses voitures s'avèrent globalement plus dangereuses pour la sécurité routière collective, et ne représentent pas un avantage très significatif au niveau individuel. C'est le nœud du problème. Acheter une grosse voiture, si ce n'est pas sur des justifications d'espace, d'utilité... -disons sur un coup de tête- est un acte de manque de solidarité et de psychopathie envers les autres. C'est le même raisonnement qu'utilisent ceux qui mettent des ailes métalliques à l'avant : on emmerde l'autre.

Je vais le dire autrement, pour que ce soit plus clair. Si une personne achète une voiture plus grande et plus lourde, sans en avoir besoin, en pensant qu'elle sera plus sûre, elle ne le sera pas nécessairement et risque de causer plus de dommages à des personnes qui ne sont pas impliquées dans sa décision. Heureusement, les gros véhicules sont de plus en plus adaptés aux collisions et causent donc moins de dommages aux petits véhicules que les générations précédentes.

Jusqu'à présent, je n'ai pas parlé de SUV et de SUV ayant une dynamique plus mauvaise, je parle de données pures et dures.

Il n'est pas nécessaire d'être un expert en sécurité routière pour distinguer les conséquences possibles d'un choc avec une voiture de hauteur moyenne et une autre de grande hauteur, surtout s'il s'agit d'enfants ou de personnes plus vulnérables. Je pense qu'il est très éducatif de réfléchir à l'effet que pourrait avoir notre propre voiture sur une personne ayant les mêmes caractéristiques biomécaniques qu'un être cher. Cela peut être très violent, mais je pense que c'est nécessaire.


Dans un pays où la taille moyenne des véhicules est grande, des modèles comme la Kia Rio, la Hyundai Accent ou la Ford Fiesta sont plus dangereux pour leurs occupants, elle nous a bousculés ! Dans un pays où les voitures de taille moyenne prolifèrent, elles sont beaucoup moins dangereuses. En d'autres termes, si nous allons au Japon, où près de la moitié du marché est représentée par des voitures de 3,4 mètres de long, elles sont encore plus sûres.

Maintenant, mon opinion. Acheter une voiture plus grande sous prétexte de sécurité est un mensonge que les acheteurs se racontent. Il est beaucoup plus intéressant d'avoir une voiture de la bonne taille - adaptée à vos besoins réels - et de la gonfler de systèmes de sécurité tels que le freinage automatique, l'assistant de maintien dans la voie ou l'alerte de fatigue.

Comme mon opinion ne vaut pas pour tout le monde, je vous renvoie à un rapport de l'Insurance Institute for Highway Safety (IIHS), daté du 28 janvier 2016, qui parle de la réduction des accidents offerte par ces systèmes. Voici deux exemples :

  • Les véhicules équipés du freinage automatique réduisent les collisions par l'arrière d'environ 40 % par rapport aux modèles qui n'en sont pas équipés.
  • Les modèles Honda équipés de l'alerte de collision avant et de l'alerte de franchissement de ligne réduisent les dommages matériels de 10 %, les dommages corporels de plus de 20 % et les indemnités médicales du même montant. Sur les modèles Accord équipés d'un régulateur de vitesse radar, les demandes d'indemnisation sont réduites de près de 30 %.

Les conducteurs peuvent toujours faire des erreurs, et les aides à la conduite sont là pour servir de barrière et corriger ces erreurs. J'ai moi-même vérifié involontairement que la dernière génération de systèmes de sécurité peut corriger les erreurs, même chez le conducteur le plus expert. Levez la main qui, en 10 ans, n'a jamais marché involontairement sur une ligne de route, n'a jamais dû freiner parce qu'il était perdu dans un embouteillage, ou n'a jamais dû intervenir en ESP dans un virage qu'il connaissait parfaitement.

Pour moi, la conclusion est claire : il faut dépenser moins pour des voitures qui sont plus grandes que nécessaire et investir davantage dans des systèmes qui préviennent les accidents ; Consumer Reports est d'accord avec moi. En d'autres termes, il vaut mieux investir dans la sécurité active (celle qui prévient les accidents) que dans la sécurité passive (celle qui réduit les conséquences des accidents une fois qu'ils sont inévitables). De plus, investir dans la sécurité tertiaire (agir après l'accident) peut sauver des vies à la minute. Je fais référence à des systèmes tels que l'appel d'urgence automatique ou la géolocalisation GPS de la voiture.

Comme le disaient nos grands-mères : mieux vaut prévenir que guérir.

C'est investir dans la sécurité, et non pas qu'un couple sans enfants (et qui n'en a pas) achète une voiture de plus de 4,5 mètres et de plus de 1 800 kg pour se sentir plus en sécurité. Mon argument n'est pas tant contre les crossovers (voitures déguisées en SUV) que contre les SUV, les SUV et les grandes berlines. Si nous parlons d'une famille de quatre ou cinq personnes, qui a besoin d'un grand coffre et n'aime pas les monospaces, très bien, je peux même le comprendre.

L'année où je me suis consacré de manière discontinue à l'écriture d'un livre sur la sécurité routière, j'ai dû faire beaucoup de recherches, me documenter et m'imprégner de beaucoup de sagesse pour faire un travail décent. Professionnellement, je ne peux pas justifier que nous portions tous une armure pour être plus en sécurité, d'abord parce que c'est faux, ensuite parce que collectivement, c'est une mauvaise décision. J'insiste beaucoup sur le fait qu'il est pratique de payer autant d'options de sécurité que possible, car si elles font la différence entre un accident et une frayeur juste une fois, elles auront été plus que payées.

Aux États-Unis, la probabilité de mourir dans un accident de la route - ajustée à la population - est beaucoup plus élevée qu'en Espagne, et le parc automobile est rempli de grosses voitures dont l'âge moyen est très similaire. Les données sont là pour ceux qui veulent les examiner d'un œil critique, et pour eux-mêmes. Est-ce que tant de grosses voitures les protègent mieux ? Non. Il y a eu, il y a et il y aura des experts du barreau, mais on peut les contrer avec le pouvoir de l'information. Les données proviennent de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ce qui devrait être suffisamment légitime pour tout sceptique.

Je termine par un rappel : plus un véhicule est gros et lourd, plus il risque de sortir de la route, plus il est facile de se renverser, plus il aura besoin de distance de freinage, plus il consommera de pneus, de freins et d'éléments d'usure, moins il transmettra de confiance au conducteur dans les situations compliquées... dois-je continuer ? Bien sûr, le sentiment d'être plus en sécurité, en ligne droite ou arrêté à un feu de circulation, personne ne peut vous l'enlever.

J'ai volontairement mis une vidéo de la Porsche Macan, l'un des SUV ayant les meilleures performances dynamiques du marché. J'aurais pu mettre la Jeep Cherokee, qui s'est très mal comportée dans le test de l'élan, mais je suis sûr qu'on m'aurait accusé d'être sectaire. Eh bien, peu importe, ils vont m'accuser de toute façon. Je n'ai jamais été largué par une copine pour un mec avec un SUV non plus.

Et avec tout cela dit, je vais conclure mon argument.

Ajouter un commentaire de Si vous voulez la sécurité, une grosse voiture, non ?
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.