pistonudos.com

Des "radars" qui vous donnent une amende si vous ne portez pas votre ceinture de sécurité, quelle bonne idée !

Quiconque comprend un minimum de sécurité automobile est convaincu que la ceinture de sécurité est le meilleur moyen de sauver des vies, à l'avant comme à l'arrière - vous voyez ce que je veux dire - pour tout type de passager. Les nourrissons et les enfants de moins de 12 ans ont leur équivalent, les dispositifs de retenue pour enfants (DRE), mais l'objectif est le même : éviter que les passagers ne soient éjectés du véhicule ou ne soient blessés en heurtant l'intérieur du véhicule.


Une chose aussi élémentaire ne fait toujours pas recette auprès de certaines personnes, de moins en moins, et Darwin a la réponse : elles sont en voie d'extinction. À l'exception de ceux qui n'ont pas de ceinture de sécurité installée (parce qu'il s'agit d'un très vieux modèle) ou de ceux qui ne l'utilisent pas pour une prescription médicale, il n'y a pas d'excuses. Ni les chauffeurs de taxi, ni les policiers, ni les ambulanciers (sans compter ceux qui s'occupent de la personne blessée à l'arrière) ; nous sommes tous soumis à la dictature des lois de la physique.

Ces caméras que la DGT a installées ne sont pas - techniquement parlant - des radars (elles n'utilisent pas d'ondes radio pour détecter des objets), elles ont pour but d'emballer avec 200 euros et trois points les renégats qui n'attachent pas leur ceinture sur les routes extra-urbaines. Soixante pour cent sont sur des routes à double sens, le reste sur des routes à grande capacité. Je pense que c'est une excellente idée, tant qu'elle ne génère pas de faux positifs (bande de ceinture de la même couleur que les vêtements, mauvaise visibilité et image floue...) et que les conducteurs de véhicules historiques ne commencent pas à se faire griller avec des amendes.


L'année dernière, 23% des personnes tuées dans des voitures particulières ou des VI légers sur des routes extra-urbaines ne portaient pas leur ceinture de sécurité, soit 159 personnes.

Le montant de la sanction n'est pas trop dissuasif, il devrait coûter 10 fois plus, car le coût pour la société d'un " déraciné " dépasse facilement les 2 000 euros : manque à gagner, ambulances, hospitalisations, embouteillages éventuels, enterrements... sans parler des dommages sentimentaux, par définition incalculables. Lorsqu'ils ont commencé à perdre des points pour ne pas avoir utilisé la ceinture, son utilisation s'est considérablement améliorée. C'est l'une des grandes réussites du permis à points : on peut y croire ou non, mais on va l'attacher par des roulements.

Le débat sur la question de savoir s'il s'agit ou non de recettes est complètement stérile et inutile, à moins qu'il n'y ait des appels massifs à faire pour les faux positifs. Non, il ne s'agit pas de collecter des fonds, mais de sauver des vies, même s'il s'agit de personnes qui méprisent la leur ou qui n'y accordent pas d'importance. Nous connaissons tous le crétin qui attend que le voyant de la ceinture de sécurité s'allume ou qu'un grand cri l'incite à boucler son siège. Et, malheureusement, il y a encore beaucoup à faire. Je connais beaucoup de gens, y compris des journalistes automobiles réputés, qui, lorsqu'ils voyagent dans un bus ou une camionnette, ont l'impression de voyager dans un véhicule qui ne respecte pas les lois de la physique.

Lorsque vous voyagez dans un bus équipé de ceintures de sécurité, qui sont obligatoires dans les bus interurbains depuis une dizaine d'années, leur utilisation est également obligatoire. La sanction est toujours pour le passager, jamais pour le conducteur. Je me souviens de ce qu'un parent décédé avait l'habitude de dire : "soit du riz au lait, soit deux avec des gâteaux", ce qui peut être traduit par "soit vous vous attachez par le crochet, soit par la crosse". La technologie permet de le faire à la dure. Il faut des années pour donner au coñazo son utilité, sa nécessité, et son efficacité. C'est un débat qui est plus que dépassé. Ne pas boucler sa ceinture au cas où il y aurait un incendie est un argument aussi éculé que les perruques blanches au siècle des Lumières.


Dans environ 1% des véhicules contrôlés en phase de test, des conducteurs sans ceinture de sécurité ont été détectés. C'est un très faible pourcentage, mais ça fait quand même beaucoup de monde.

Dans un premier temps, ces caméras ne délivreront pas d'amendes, mais des lettres d'avertissement. Après le premier mois, ils émettront des amendes. Leur nombre passera bientôt à 277, et s'il ne tenait qu'à moi, ils seraient des milliers. Dépasser la limite de vitesse de quelques kilomètres par heure peut être absolument inoffensif, mais conduire sans ceinture de sécurité ne l'est pas. Les choses n'arrivent pas, jusqu'au moment où elles arrivent. Cette fois, la DGT a eu la bonne idée, qui aura des effets tangibles sur la sécurité routière, et qui fera économiser des millions de dollars à la société. Il y aura des gens qui se plaindront, c'est sûr, mais c'est pour leur bien. Qu'ils se plaignent tant qu'ils veulent, mais avec leur ceinture de sécurité attachée.


Ajouter un commentaire de Des "radars" qui vous donnent une amende si vous ne portez pas votre ceinture de sécurité, quelle bonne idée !
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.