Ford Fiesta : retour sur son pedigree

Nous allons faire une brève revue de toutes ses générations, en nous concentrant sur les caractéristiques les plus remarquables. Pour l'intervalle de temps entre les générations, nous nous sommes basés sur les données fournies par Ford.

Génération 1 : 1976 à 1983

Comme nous l'avons analysé, il s'agissait de la première génération de la Fiesta, uniquement avec la variante à trois portes. Il était fabriqué à Almussafes, Dagenham (Royaume-Uni) et Cologne (Allemagne) et montait le moteur Kent modifié, nommé Valencia, en l'honneur de l'usine espagnole. Après le lancement initial, le moteur 1.3 a été introduit avec 66 ch, la version S. En 1981, quelques modifications mineures ont été apportées, et la version XR2 a été lancée avec le moteur 1.6, avec 84 ch et 801 kg. Deux ans plus tard, sa production s'arrête : au total, sept ans de vie avec plus de deux millions d'unités vendues.


Les versions et les prix à l'époque étaient les suivants :

FORD Fiesta S 350 407 pesetas 14.169,10 €
FORD Fiesta Ghia 1300 419.205 pesetas 16.950,99 €
FORD Fiesta Ghia 390.767 pesetas 15.801,11 €
FORD Fiesta S 1300 380.160 pesetas 15.372,20 €
FORD Fiesta L 322.893 pesetas 13.056,56 €
FORD Fiesta 297.569 pesetas 12.032,56 €

Dans la dernière colonne, nous avons indiqué le prix équivalent qu'il aurait aujourd'hui, en tenant compte de l'inflation.


Génération 2 : 1983 à 1989

Il était temps de renouveler ce best-seller, sans trop y toucher pour ne pas mettre fin à son succès. C'est pourquoi le design a évolué sans changements radicaux, avec quelques modifications très subtiles dans sa conception et son châssis. Le XR2 a également été mis à jour, avec désormais 96 ch, un look plus sportif et une boîte de vitesses à 5 rapports. Cette génération a vu l'introduction d'une boîte de vitesses automatique appelée CTX pour la première fois, ainsi que du premier diesel dans une voiture compacte : le moteur 1.6 de 54 ch atteignait 3,8 l/100 km, ce qui était assez économique.

Génération 3 : 1989 à 1996

Le segment B était en plein essor à cette époque, et le design de la Fiesta commençait à montrer des signes d'âge. Une refonte majeure a donc été effectuée, tout en conservant son style d'origine. Pour la première fois, une option cinq portes a été ajoutée à la gamme Fiesta, qui pouvait être combinée à 11 moteurs, dont un diesel. La plus notable et la plus légendaire est sans doute la Fiesta XR2i, avec injection électronique et une puissance de 110 ch. Elle sera détrônée en 1990 par la Fiesta RS Turbo, qui montait le même moteur que sa grande sœur, l'Escort RS Turbo, avec 133 ch, le tout combiné aux freins ABS, faisant de la Fiesta l'une des compactes les plus avancées de son époque. Les "Hot hatches" étaient à la mode.


Génération 4 : 1996 à 1999

Dans cette génération, le saut est plus petit, produisant quelques changements au niveau technique, mais surtout au niveau esthétique. Elle introduit la calandre ovale, assez peu gracieuse, et des formes généralement plus arrondies. Quant aux moteurs, une nouvelle génération est introduite avec l'Endura et le Zetec, en aluminium.

Génération 5 : 1999 à 2001

Profitant de l'arrivée de la Focus, avec un nouveau langage stylistique, le design de la Fiesta a été renouvelé. La calandre ovale a été éliminée, et ses phares ont été étirés. Son équipement a été augmenté et offrait déjà le contrôle de la traction et les doubles airbags. Aux usines existantes, deux autres ont été ajoutées : São Bernardo do Campo au Brésil et Port Elizabeth en Afrique du Sud, ajoutant la production de la version 4 portes pour les marchés émergents d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine.

Génération 6 : 2001 à 2008

25 ans après son lancement, il était temps de repenser la Fiesta de la tête aux pieds afin d'être compétitif sur un segment très disputé. Elle est partie d'une feuille blanche et a été entièrement repensée : design extérieur, intérieur, suspension, moteurs, etc. Elle mesure désormais 3,918 m de long, 1,685 m de large, 1,464 m de haut et a un empattement de 2,486 m : 9 % de longueur et d'empattement en plus et 11 % de largeur et de hauteur en plus. Le poids a également augmenté pour atteindre 1 096 kg.


Le Forito s'agrandissait. Les moteurs se sont également développés et étaient un 1,25 litre de 75 ch, un 1,3 litre de 60 ou 70 ch, un 1,4 litre de 80 ch et un 1,6 litre de 101 ch. Les moteurs diesel, quant à eux, sont un 1,4 litre de 68 ch et un 1,6 litre de 90 ch, issus de l'alliance avec PSA. Pour sa part, la Fiesta ST montait un 2-litres de 150 ch, avec lequel il était capable d'atteindre 210 km / h. Elle était équipée de l'ABS, de l'EBD et de suspensions spécifiques qui en faisaient la Fiesta la plus sportive à ce jour.

Génération 7 : 2008 à 2012

Cette nouvelle génération marque une nouvelle étape dans la modernisation de la Fiesta, dont elle partage la plate-forme avec la Mazda2. En termes de moteurs, trois moteurs à essence sont proposés : un 1,2 litre de 60 ou 82 ch, un 1,4 litre de 97 ch et un 1,6 litre de 120 ch ; tous sont à aspiration naturelle, à injection indirecte et à quatre cylindres en ligne. Quant aux diesels, il s'agit d'un 1,4 litre de 68 ch et d'un 1,6 litre de 90 ch, tous deux à injection directe avec injection à rampe commune et turbocompression.

Cette génération a été abandonnée à Dagenham (Royaume-Uni), mais elle est fabriquée dans d'autres endroits du monde, comme Valence (Venezuela), Nanjing (Chine), Cuatitlán Izcali et Hermosillo (Mexique) et Rayong (Thaïlande), sans compter les usines historiques de Cologne, qui continuent à la fabriquer depuis 1976. Ce serait la dernière génération qui fabriquerait Almussafes, comme à partir de 2012 a annoncé que l'abandon de la production de la partie et est passé à la production de la C-Max.

Génération 8 : de 2012 à... 2017 ?

En 2012, la Fiesta que nous avons actuellement sur le marché a été présentée. Et qui a très probablement son successeur en 2017, bien que cela ne soit pas confirmé à 100%. La petite voiture de Ford s'inspire une fois de plus de sa grande sœur, la Focus, dont elle reprend les traits stylistiques. L'équipement est très riche, intégrant des LED comme feux de jour, le système MyKey, Ford SYNC dans la partie multimédia ou le freinage automatique. En ce qui concerne ses moteurs, le downsizing revient, avec le trois cylindres 1.0 EcoBoost essence, dans des versions de 100, 125 et 140 ch de puissance. La version 4 cylindres de 1,25 litre a été ajoutée plus tard, avec 82 ch pour les niveaux de finition les plus basiques.

Côté diesel, il y a deux moteurs de 1,5 litre, avec 75 et 95 ch. Nous ne pouvions pas manquer la version sportive, la Fiesta ST avec son moteur 1,6 l et ses 182 ch. C'est dommage que nous n'ayons pas une version RS, comme la Focus. Elle aurait pu être très amusante, et elle se serait inscrite dans la nouvelle ligne que Ford adopte en termes de versions sportives. Bien que pour compenser, Ford a lancé cette année l'édition limitée ST200, avec 200 ou 215 ch. Vous pouvez voir ici le test de Javier sur la Ford Fiesta ST l'été dernier.

Comment nous avons changé...

Afin d'apprécier l'évolution de la Fiesta en 40 ans, faisons une brève comparaison entre la version 1 de 1976 et celle de 2016.

Génération 1 (1976) Génération 8 (2016)
La Fiesta 1976 n'était vendue qu'en trois portes, et mesurait 3,565 m de long, 1,360 m de haut et 1,567 m de large. La Fiesta actuelle est disponible en 3 portes et 5 portes (4 portes sur certains marchés). Elle est plus longue de 404 mm, plus haute de 135 mm et plus large de 155 mm.
La Ford Fiesta S, la version sportive, a été vendue à l'équivalent de 14 169,10 euros. La version ST-Line de 140 ch est proposée au prix de 16 925 €, soit seulement 2 755 € de plus, en échange d'une puissance, d'une sécurité et d'un équipement accrus.
Il avait 45 ch et faisait le 0-100 km/h en 17,6 secondes. La vitesse maximale était de 137 km/h. En laissant de côté la ST, la Fiesta développe 140 ch et fait le 0 à 100 km/h en 9 secondes, soit 8,6 secondes de moins. La vitesse maximale est de 201 km/h
Bien que la norme de mesure ait été légèrement différente de celle d'aujourd'hui, la Fiesta était évaluée à 5,9 l/100 km à 90 km. La Fiesta de 140 ch est évaluée à 3,9 l/100 km sur le cycle actuel.
À l'époque déjà, la Fiesta offrait des dispositifs de sécurité tels qu'une colonne de direction rabattable et une conception du châssis assistée par ordinateur. La Fiesta d'aujourd'hui offre l'ABS, l'ESP, 7 airbags et le freinage d'urgence, et obtient 5 étoiles EuroNCAP.
À l'époque, l'intérieur était assez simple, avec une radio qui s'allumait et s'éteignait en appuyant sur un bouton et une horloge sur la console centrale. Aujourd'hui, la section multimédia est couverte par le système Ford SYNC, qui permet de passer des appels, d'utiliser les commandes vocales, de visionner la caméra arrière ou d'avoir des sièges chauffants.

Concours

L'entreprise a toujours été liée à la course, pour offrir cette connexion Fiesta au monde sportif. Jetons un bref coup d'œil à quelques-uns des plus importants modèles dédiés à la compétition basés sur ce modèle.

Ford Fiesta 1100 Gr. 5 (1978)

Peut-être une inconnue, il semble qu'il s'agissait de la première préparation (non officielle) à la compétition d'une Ford Fiesta. Il a été réalisé par Wolfram Steinert. Il a transformé une Fiesta 1100 S en une machine de 150 ch (130 ch/l), accélérant en 6,2 secondes de 0 à 100 km/h, grâce à son faible poids de 640 kg, et atteignant 173,8 km/h.

Ford Fiesta Rally Car (1979)

En 1979, Ford décide de préparer une Fiesta pour participer au Rallye Monte-Carlo Gr. 2. Il s'agissait du moteur 1,6 l à double carburateur, d'une puissance de 155 ch et d'une boîte de vitesses manuelle à 4 rapports. Cependant, il ne pesait pas plus de 800 kg. Avec cela, il a accéléré en 6,6 secondes de 0 à 100 km / h et atteint 145 km / h en vitesse de pointe. Il terminera en 10ème position, avec Ari Vatanen aux commandes. La Lancia Stratos HF était première, et la Ford Escort RS 1800 était deuxième. Il n'en reste pas moins que la Fiesta a réalisé une belle performance lors de sa première compétition officielle.

Ford Fiesta Challenge (1980)

Pour augmenter la visibilité de la Fiesta, Ford crée en 1980 la coupe monomarque Fiesta Challenge, où ils s'affrontent avec le modèle 1,3 l, convenablement préparé pour le circuit. Aujourd'hui, elle survit aux côtés d'autres coupes du British Racing and Sports Car Club (BRSCC), comme le Quaife Fiesta Championship.

Ford Fiesta RS WRC, S2000, RRC et R5

Et maintenant, nous arrivons à notre époque, où Ford collabore avec M-Sport pour réaliser leurs préparations. Elle fabrique quatre modèles dans différentes catégories de rallye, comme la RS WRC pour la catégorie supérieure. La S2000 concourt en WRC 2, une sorte d'entrée dans la catégorie supérieure. Le RRC est dérivé de la spécification S2000, pour être adapté aux différents rallyes régionaux. Et enfin la R5, qui est basée sur la Fiesta ST pour lui donner quatre roues motrices et plus de puissance, pour concourir dans le championnat WRC, mais à un prix beaucoup plus bas. Cette préparation implique le déboursement d'environ 180 000 euros, soit beaucoup moins que le coût estimé de 500 000 euros d'un CMR.

La Ford Fiesta, moins connue

Maintenant, nous allons avec quelques véhicules pas très connus, mais qui font partie de la base de la Ford Fiesta pour sa conception. Beaucoup d'entre eux n'ont pas dépassé le stade du prototype, mais au moins à titre de curiosité, cela vaut la peine de les connaître.

Ghia Corrida (1976)

Présentée au Salon de l'automobile de Turin 1976 et basée sur la plate-forme de la Fiesta, elle perpétue la tradition des noms espagnols. C'était la vision de Ghia de ce que devait être une voiture de sport. Il était doté de portes "en aile de mouette", d'un tableau de bord modulaire et de volets de phares pour améliorer l'aérodynamisme. Vingt ans plus tard, il sera le précurseur de la Puma, une voiture de sport construite sur la plate-forme de la Fiesta. Et les volets ont inspiré la calandre active qui est montée aujourd'hui.

Ghia Prima (1976)

Présentée en même temps que la Corrida, c'était une voiture à deux places, avec des pièces interchangeables, qui pouvaient faire de la voiture un pick-up.

Fiesta Fantasy (1978)

Très similaire à la Prima, il s'agissait d'un pick-up basé sur la Fiesta et fabriqué pour commémorer le 75e anniversaire de Ford. Celui-ci a été mis en production, mais avec

Ghia Touareg (1979)

Un petit SUV basé sur la Fiesta, réalisé en collaboration avec Ghia. Une suspension surélevée, des barres de protection, des feux de toit et des pneus spéciaux complètent ce concept qui a servi à tester ce que serait la " fièvre " du SUV que nous connaissons aujourd'hui.

Ghia GTK (1979)

La Ghia GTK (Grand Touring Kombi) présentait le concept d'une petite voiture de sport aux lignes acérées. Equipé de vitres électriques, d'un ordinateur de bord, et d'un tableau de bord numérique, très avancé à l'époque.

Ghia Pockar (1980)

Jouant sur le mélange des mots poche et voiture, ils ont présenté un prototype de mini minivan basé sur la Fiesta. Il était équipé d'un compartiment à bagages extérieur dans les portes. Ce serait le précurseur de l'actuel B-Max.

Ghia Shuttler (1981)

Ghia présente le Shuttler en 1981, un coupé de 2 mètres de long, soit 1,5 m de moins que la Fiesta, qui évoque l'image de la Ford Sierra, mais en miniature.

Ghia Barchetta (1983)

Cette fois, les gens de Ghia ont pris un XR2, un radial, et ont enlevé le toit pour en faire un cabriolet à deux places. Un design qui n'a pas dépassé le stade du prototype, mais qui aurait pu fonctionner grâce à son grand style et à son originalité.

Fiesta Urba (1989)

Il semble que dans ce cas, l'équipe de conception de Ford était à court d'idées, et ce qu'ils ont fait était de prendre une Fiesta 5 portes, et d'en enlever une du côté passager. Ils ont mis des capteurs de stationnement (très étrange à voir cette année-là) et un réfrigérateur dans le coffre.

Fiesta Bebop (1990)

Ford reprend l'inspiration de la Prima et de la Fantasy, en fabriquant à nouveau un petit pick-up basé sur la Fiesta. Elle semble insister sur le concept, mais n'a pas atteint la production, comme dans les deux cas précédents.

Ghia Zig et Ghia Zag (1990)

Le Zig était un cabriolet à deux places, avec une ligne de pare-brise très basse ; et le Zag était un petit fourgon. L'étude visait à démontrer la polyvalence d'une même plateforme pour réaliser différents modèles. Une chose qui est aujourd'hui fondamentale dans le secteur et que ces modèles avaient déjà anticipée.

Concept Ghia Lynx (1996)

Basé sur la 4ème génération de la Fiesta, il s'agit d'un coupé décapotable, mais qui conserve les arches qui rejoignent les piliers A, B et C. Un peu étrange, mais son design cachait ce qui allait devenir la Ford Puma.

Ghia Saetta (1996)

Ghia a continué avec le radial, et cette fois ils ont pris une Ford Ka pour enlever le toit. Dans ce cas, le toit avait des panneaux en verre, comme une targa. Cette fois, Ford l'a mis en production sous le nom de StreetKa.

Ford Libre Concept (1998)

Changement de disque dans le radial, et pour un autre prototype. Cette fois-ci, la Ford Libre est un cabriolet qui présente des solutions intéressantes : elle dispose de 4 places, et les sièges arrière sont accessibles par deux portes à ouverture suicide.

Ford RallyeConcept (2002)

Ce prototype allait faire avancer les lignes d'une future Fiesta destinée à concourir dans la classe S1600. Il était basé sur le moteur 1.6 mais porté à 200 ch, une boîte de vitesses séquentielle Hewland à 6 rapports et une suspension de course.

Ford Fiesta RS Concept (2004)

De mon point de vue, c'est le concept le plus intéressant basé sur la Fiesta, qui aurait parfaitement pu être mis en production. La version routière la plus extrême, avec des passages de roues évasés, un moteur de 180 ch, un châssis plus rigide et une suspension sportive. Avec quelques mises à jour, elle pourrait être la prochaine étape de la Fiesta ST actuelle.

Ford Verve Concept (2007)

Un prototype très proche de la production, car il reprenait les lignes maîtresses de la Fiesta Gen.7. Les changements les plus notables : calandre trapézoïdale et phares déchirés, rejoignant presque le pilier A.

Ford B-Max Concept (2011)

Au salon de l'automobile de Genève 2011, le B-Max Concept a été présenté, basé sur la plateforme de la Fiesta Gen.7, qui allait entrer en production sans pratiquement aucune modification du design. Cette mini-fourgonnette présentait des solutions ingénieuses, telles que l'élimination du pilier B et des portes arrière coulissantes, ce qui donne une grande facilité d'accès à l'habitacle.

Fiesta ST Concept (2011)

Enfin, nous avons le ST Concept, un véhicule qui a également été mis en production, et qui a donné un avant-goût de la ligne sportive de la Fiesta ST de production, équipée de jantes marquantes, d'un spoiler arrière et d'une couleur rouge, pour vanter ses aspirations sportives.

Ligne du temps

Et pour les plus curieux, je laisse la chronologie de la Fiesta avec ses principaux jalons et éphémérides, de sa conception à aujourd'hui.
1972

  • La Fiesta est conçue comme le projet secret "Bobcat" visant à créer une nouvelle petite voiture du segment B pour le monde entier, une mission suivie de près par le président de Ford, Henry Ford II.
  • Le travail commence en Europe et aux États-Unis pour développer la nouvelle voiture, de son architecture mécanique et de ses éléments de design au positionnement sur le marché.

1973

  • La crise pétrolière secoue la planète, rendant encore plus urgent l'objectif de Ford de créer une petite voiture pratique et économe en carburant.
  • Le conseil d'administration de Ford donne le feu vert à la production de ce qui sera la nouvelle Fiesta, nom de code "Bobcat".

1974

  • Début de la construction de l'usine de Valence, d'une superficie de 2,7 millions de mètres carrés.

1975

  • Début de la production des moteurs à Valence
  • Le nom Fiesta a été choisi personnellement par Henry Ford II car il évoquait la célébration du nouveau lien de Ford avec l'Espagne.

1976

  • La première Fiesta de série sort des chaînes de production à Saarlouis, en Allemagne, le 11 mai 1976. Plus de 84 000 Fiestas sont construites à Saarlouis cette année-là.
  • Le président de Ford, Henry Ford II, et le roi Juan Carlos d'Espagne assistent à l'inauguration de la nouvelle usine de montage de Valence le 18 octobre 1976, donnant le coup d'envoi de la production en série de la Fiesta en Espagne.
  • Ghia dévoile les deux premiers concept-cars basés sur la Fiesta - la Corrida et la Prima - au salon de l'automobile de Turin en novembre 1976.

1977

  • Ford introduit un nouveau moteur à essence de 1,3 litre de plus grande cylindrée dans la Fiesta, y compris le nouveau modèle sportif S et une version Ghia.
  • Début de la production de la Fiesta à Dagenham (UK)
  • Début de l'exportation des modèles Fiesta pour le marché américain.
  • La Fiesta remporte le prix de la voiture de l'année en Espagne

1978

  • La Fiesta remporte le prix de l'efficacité du British Design Council
  • Ford prépare la Fiesta à la compétition de rallye du Groupe 5.

1979

  • Des millions de Fiesta sont construites pour être vendues dans le monde entier. Une version spécialement préparée participe au rallye de Monte Carlo, qui servira d'inspiration à la Fiesta XR2.
  • L'ancien champion de F1 Jackie Stewart annonce la course Fabergé Fiesta Ladies à Londres

1980

  • Ford crée le Fiesta Challenge, une compétition visant à créer un lien sportif avec la Fiesta.

1981

  • Ford présente la nouvelle Fiesta XR2, dotée d'un moteur à essence de 1,6 litre, d'une suspension plus rigide, de jantes en alliage perforées uniques et de retouches esthétiques, notamment des phares supplémentaires en option. C'était la première Fiesta à atteindre les 100 mph.
  • L'usine Ford de Valence fabrique la millionième Fiesta.
  • La 2 millionième Fiesta d'Europe quitte la ligne de Saarlouis.
  • Ghia présente le concept Shuttler basé sur la Fiesta

1982

  • La Fiesta est la voiture la plus vendue pendant 6 années consécutives au Royaume-Uni et en Allemagne.

1983

  • La nouvelle Fiesta Mk.II est présentée. Ce nouveau modèle était plus grand et plus économe en carburant, disponible avec des moteurs à essence de 1,0 litre et 1,1 litre.
  • Le nouveau moteur à essence de 1,3 litre a été lancé, associé à une boîte de vitesses à cinq rapports.
  • Ford présente la Fiesta diesel de 1,6 litre. Ce moteur allait devenir un pilier de la gamme Ford pendant plus d'une décennie.

1984

  • Une nouvelle version de la Fiesta XR2 est présentée avec un moteur à essence de 1,6 litre, un arbre à cames en tête unique et une boîte de vitesses à cinq rapports, des pneus à profil bas et une suspension et des freins améliorés.
  • La Fiesta atteint les 3 millions d'unités vendues
  • La première Fiesta fonctionne à l'essence sans plomb

1985

  • Le concept-car Ghia Urby fait ses débuts, un autre concept inspiré de la Fiesta.

1986

  • La Fiesta atteint 2 millions de produits à Valence
  • Introduction du moteur 1,4 litre à mélange pauvre

1987

  • Une transmission CVT appelée CTX est proposée pour la première fois sur la Fiesta.
  • La Fiesta est la voiture la plus vendue au Royaume-Uni cette année, avec 158 000 unités vendues.

1989

  • Ford lance la Fiesta Mk.III avec des freins ABS et des moteurs à mélange pauvre, en versions essence 1,0 litre et 1,1 litre. La nouvelle Fiesta est plus longue, plus large et a un empattement plus long. Elle était disponible pour la première fois avec trois ou cinq portes.
  • La Fiesta est la première petite voiture en Europe équipée de l'ABS
  • À Cologne, la nouvelle Fiesta est devenue une œuvre d'art représentée sous la forme du Goldener Vogel (oiseau d'or) au sommet d'une tour de musée de la ville, une création de l'artiste H. A. Schult. La petite voiture aux puissantes ailes d'aigle allait devenir l'une des préférées des colons et un spectacle populaire pour les touristes.
  • Introduction du nouveau niveau de finition LX, qui se situe entre la L et la Fiesta Ghia.
  • Moteur à essence de 1,4 litre - le premier moteur de Ford à répondre aux normes d'émissions européennes entrant en vigueur en 1996 - et moteur à essence de 1,6 litre ajouté
  • La Fiesta XR2i rejoint la gamme cette année avec le nouveau moteur à essence 1,6 litre à double arbre à cames en tête et la boîte de vitesses à cinq rapports comme compacte sportive de la gamme. Le XR2i présente des passages de roues élargis, des pare-chocs couleur carrosserie et de nouvelles moulures, ainsi qu'une suspension et des pneus spécifiques à la version.
  • La Fiesta est nommée voiture de l'année 1989 par le magazine What Car ?

1990

  • La Fiesta RS Turbo est présentée au salon de l'automobile de Turin. Utilisant le moteur XR2i avec un turbocompresseur Garrett et un refroidisseur intermédiaire, la Fiesta RS Turbo était 1,6 seconde plus rapide que le XR2i dans le 0-60mph.

1991

  • Valence célèbre la production de la 3 millionième Fiesta. La voiture est donnée au Fonds Reine Sofia.
  • Les meilleures ventes de la Fiesta en Europe, avec 624 186 unités vendues.
  • Présentation du fourgon léger Ford Fiesta Courier

1992

  • La Fiesta RS 1800 est lancée. Propulsé par un moteur à essence 1,8 litre 16 soupapes, avec une stabilité améliorée, des jantes en alliage à cinq branches et un spoiler couleur carrosserie.
    Introduction du moteur à essence ZETEC 1,8 litre 16 soupapes
  • La Ford Fiesta est le véhicule officiel de l'Expo 92 à Séville
  • La Fiesta atteint le record absolu de 648 781 ventes en Europe

1993

  • L'airbag conducteur devient un équipement standard

1994

  • La Fiesta vend 548 046 unités

1995

  • 540 052 Fiesta et Fiesta Courier sont immatriculées en Europe.

1996

  • Présentation de la nouvelle Fiesta Mk.IV avec sa nouvelle forme aérodynamique et sa calandre ovale. Disponible avec des moteurs à essence de 1,25 litre, 1,4 litre et 1,6 litre, plus un moteur diesel de 1,8 litre. Double airbags de série
  • La Fiesta célèbre une nouvelle année de ventes supérieures à 600 000 unités.
  • La Fiesta 4 millions sort de la chaîne de montage de Valence

1997

  • La Ford Puma est lancée, basée sur l'architecture de la Fiesta.

1998

  • Présentation du concept Libre basé sur la Fiesta

1999

  • La Fiesta Mk.V et la nouvelle Ford Fiesta Sport présentées dans le monde entier au Salon de l'automobile de Francfort

2000

  • La Fiesta reçoit un moteur turbodiesel de 1,8 litre.

2001

  • La nouvelle Fiesta Mk.VI dévoilée au Salon international de l'automobile de Francfort
  • La production de la nouvelle Ford Fiesta débute à Cologne et à Valence

2002

  • La toute nouvelle Ford Fiesta est initialement lancée en version cinq portes, avec une nouvelle gamme de moteurs, dont le nouveau Duratec essence à 16 soupapes de 1,3 ou 1,6 litre.
  • Lancement de la Fiesta trois portes, avec un nouveau moteur à essence Duratec de 1,4 litre et un nouveau moteur diesel à rampe commune Duratorq TDCi de 1,4 litre.
  • Introduction de la transmission automatique Durashift EST
  • La Ford RallyeConcept dévoilée au salon de l'automobile de Birmingham
  • La nouvelle Ford Fiesta remporte le prestigieux prix allemand du Volant d'Or décerné par le journal dominical Bild am Sonntag

2003

  • La Fiesta ST Cup introduite dans le championnat allemand de voitures de tourisme

2004

  • Le concept-car Fiesta JWRC dévoilé au salon de l'automobile de Genève

2005

  • La Fiesta ST 150 PS - la Fiesta la plus puissante à ce jour - est lancée comme première préparation pour le Ford Team RS
  • La Fiesta S est présentée
  • La Fiesta connaît sa meilleure année de vente depuis 1998, avec 358 931 immatriculations en Europe.

2006

  • L'activation vocale et le Bluetooth sont introduits dans les spécifications de la Fiesta
  • Le Fiesta Sporting Trophy est lancé - un nouveau championnat de rallye monotype en marge du Championnat du monde des rallyes de la FIA.

2007

  • La Fiesta Zetec S 30th Anniversary Limited Edition est lancée en jaune radian avec un drapeau à damier sur le toit.
  • Le concept-car Ford Verve fait ses débuts au salon de l'automobile de Francfort

2008

  • La toute nouvelle Fiesta Mk.VII dévoilée au salon de l'automobile de Genève
  • La Fiesta Mk.VII entre en production à Cologne, en Allemagne, à Valence, en Espagne, et à Nanjing, en Chine, avec les nouveaux moteurs essence Duratec Ti-VCT 1,6 litre et diesel 1,6 litre à moins de 100 g/km de CO2.
    La Fiesta ECOnetic est la voiture familiale 5 places la plus efficace du Royaume-Uni avec 3,7 l/100 km et des émissions de CO2 de 98 g/km.
  • La Fiesta ST fait ses débuts avec un moteur à essence Duratec de 2,0 litres, développant 150 ch et une vitesse de pointe de 208 km/h (120 mph).

2009

  • La Fiesta fait ses débuts en Amérique du Nord au salon de l'automobile de Los Angeles
  • Le style de la Fiesta Kinetic Design remporte le prix Red Dot du design
  • Nommée "Voiture de l'année 2009" par le magazine britannique What Car ?

2010

  • La Fiesta est la voiture la plus vendue en Europe au premier trimestre avec 140 496 véhicules vendus et 68 630 rien qu'en mars
  • Le moteur diesel Duratorq TDCi de 1,6 litre de la Fiesta passe à 95 PS et trois moteurs à essence bénéficient de réductions des émissions de CO2.
  • La Fiesta RS WRC dévoilée au Mondial de l'Automobile de Paris

2011

  • La Fiesta S 1600 édition spéciale offre un moteur à essence Duratec Ti-VCT de 1,6 litre développant 134 chevaux.
  • La Fiesta RS WRC fait ses débuts en compétition avec un podium au Rallye de Suède
  • La Fiesta Mk.VII atteint la millionième unité à sortir de la chaîne de production à Cologne
  • La Fiesta célèbre son 35e anniversaire en atteignant 15 millions de ventes dans le monde et bénéficie d'améliorations intérieures et extérieures.

2012

  • La nouvelle Fiesta Mk.VIII est commercialisée en Europe, avec de nouvelles technologies telles que Active City Stop ou MyKey, et sept moteurs dont les émissions de CO2 sont inférieures à 100 g/km.
  • La nouvelle Fiesta fait ses débuts en Amérique du Nord au Salon de l'auto de Los Angeles. Elle est équipée du moteur à essence EcoBoost de 1,0 litre, certifié comme étant la voiture non hybride la plus efficace.
  • La toute nouvelle Fiesta ST dévoilée au Salon de l'auto de Genève
  • La Fiesta est la voiture du segment B la plus vendue en Europe en 2012, avec une vente toutes les deux minutes.

2013

  • La Fiesta ST de 182 PS est mise en vente. Ford reçoit près de 10 000 commandes en Europe au cours des six premiers mois, soit plus du double des prévisions.
  • La Fiesta est nommée modèle Supermini de l'année par le magazine britannique What Car ?
  • La Ford Fiesta est la voiture la plus vendue en Europe pour la deuxième année consécutive, avec 293 663 unités.

2014

  • Ford présente des modèles bicolores de Fiesta rouge et noire. Équipé d'un moteur EcoBoost 1,0 litre de 140 ch - le moteur ayant la puissance spécifique la plus élevée en production - offrant plus de puissance par litre qu'une Bugatti Veyron ou une Ferrari 458 Speciale.
  • Au cours de sa première année de ventes mondiales, la Fiesta ST a remporté 22 prix de l'industrie.
  • Plus de la moitié des concurrents participent à la septième manche du championnat du monde des rallyes de la FIA dans une Ford Fiesta, créant ainsi un nouveau record du monde de rallye.
  • La Ford Fiesta est numéro 1 des ventes de voitures du segment B en Europe pour la troisième année consécutive

2015

  • La nouvelle Fiesta R2, voiture de rallye, est présentée au Salon de l'automobile de Genève. Elle est propulsée par le moteur 1,0 litre EcoBoost de Ford.
  • Trois nouvelles couleurs sont proposées, ainsi que des améliorations en matière de style, d'équipement et de confort.
    Le nouveau moteur diesel TDCi de 1,5 litre fournit 3,2 l/100 km et 82 g/km de CO2.
  • Introduction des éditions noir et blanc
  • La Fiesta est la voiture du segment B la plus vendue en Europe pour la quatrième année consécutive.

2016

  • Ford dévoile au Salon de l'automobile de Genève la nouvelle Fiesta ST200 de 200 ch, avec un 0-100 km/h en 6,7 secondes. C'est la Fiesta la plus puissante jamais produite. Une ST à cinq portes est également annoncée.
  • La Fiesta célèbre ses 40 ans de production, avec plus de 17,6 millions d'unités vendues dans le monde.

Félicitations, Ford Fiesta.



Ajouter un commentaire de Ford Fiesta : retour sur son pedigree
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.