pistonudos.com

Nous analysons le design de la nouvelle Volkswagen Polo

Comme vous le savez déjà, la nouvelle Polo partage une plateforme avec la nouvelle Ibiza. En réalité, l'image d'une voiture dépend principalement de ses proportions, et dans une moindre mesure de son style (le langage esthétique avec lequel les surfaces sont traitées), et la nouvelle Polo est basée sur une nouvelle plateforme qui repose sur une voie et un empattement plus grands. Cela se traduit par une voiture qui a l'air mieux "plantée", suggérant à l'observateur la stabilité sur la route, la robustesse et une certaine masculinité... en bref, la nouvelle plateforme fait que la nouvelle Polo a l'air "plus voiture" dès le départ.


La difficulté de concevoir une VW Polo

C'est logique, les concepteurs ont certaines limites lorsqu'ils abordent la conception d'une nouvelle voiture, les premières sont tout à fait logiques et sont basées sur des aspects techniques, fonctionnels et économiques, et les secondes - plus subjectives -, font référence à l'image de marque, et à l'image que le département marketing veut pour la nouvelle voiture, et c'est là que les concepteurs de la nouvelle Polo auront rencontré des restrictions importantes :

  • La nouvelle Polo devrait toujours ressembler à une Polo.
  • VW a toujours voulu éviter les designs très expressifs pour la Polo. D'une part, pour se différencier d'une concurrence qui a tendance à opter pour des designs audacieux et dynamiques - voire féminins - et, d'autre part, pour séduire des clients aux goûts plus classiques et discrets. Il est clair que VW veut donner l'image d'une marque "sérieuse", suggérant la qualité allemande.
  • La voiture devait avoir une allure un peu plus masculine et sérieuse, ce qui me fait penser que jusqu'à présent, le public principal de la Polo était essentiellement féminin.
  • Le langage stylistique actuel de VW devrait être respecté, même si la Polo devrait être différenciée dans une certaine mesure de la Golf, afin de ne pas cannibaliser sa grande sœur.


La silhouette de la nouvelle Polo, avec ses porte-à-faux courts et sa lunette arrière fortement inclinée, est dynamique et rappelle celle de la Polo de première génération. Les passages de roues bien marqués suggèrent également la force et - grâce à la comparaison visuelle que notre cerveau effectue - abaissent visuellement la hauteur de la voiture. La lunette arrière -avec sa ligne inférieure inclinée- apporte également un peu de dynamisme, reprenant ce thème des générations précédentes et contribuant à la différencier un peu de la Golf.

J'aime la silhouette et les volumes de la Polo, car ils sont clairement axés sur la fonctionnalité, permettant une habitabilité intéressante, la luminosité et la visibilité de l'intérieur, et tout cela sans oublier de suggérer un certain dynamisme.

Le langage du design, quant à lui, tente d'atteindre un certain équilibre entre le "sentiment de famille" et la nécessaire différenciation. En ce sens, je trouve que la partie avant rappelle trop la Golf, qui est aussi un peu surchargée. Par exemple, je trouve inutile cette petite pièce de couleur carrosserie qui a été placée sur la calandre et qui est le prolongement du capot. Plus de lignes ne signifie pas un meilleur design. Quoi qu'il en soit, il ressemble à la tendance actuelle du design VW : beaucoup de lignes horizontales partout, et plus il y en a, mieux c'est.

Personnellement, j'aurais préféré une face avant plus épurée, avec plus de personnalité, et je pense que cela aurait pu être réalisé sans sacrifier l'image de la marque. Je ne pense pas qu'il aurait été difficile de concevoir une calandre et des blocs optiques rappelant la Polo avec des phares ronds et/ou doubles, tout en gardant un certain contact avec le langage actuel de la marque, et en la distançant esthétiquement de la Golf et en évitant ainsi une certaine cannibalisation....


Heureusement, tout n'est pas ennuyeux dans ce Polo, et l'originalité vient de la main d'une surface nervurée intéressante - bien qu'un peu forcée - à la hauteur des mains. C'est un élément qui ajoute un certain caractère et donne un sentiment de solidité, contribuant à abaisser la hauteur visuelle. Le petit problème -à mon avis- est que la vue latérale semble un peu surchargée, parce qu'un peu au-dessus il y a aussi une ligne sur laquelle les fenêtres "reposent", et qui continue vers l'avant...

Il est également intéressant de voir comment la surface des feux arrière forme une sorte de marche, une marche visible uniquement sous certains angles, et qui témoigne d'une certaine audace que ne risque pas son grand frère.

En termes de design intérieur, la nouvelle Polo est une évolution intéressante. Non pas que son design soit révolutionnaire, mais si l'on trouve une certaine envie d'ajouter du mouvement à la monotonie des générations précédentes. L'ensemble est très soigné et assez élaboré, ce qui suggère une catégorie supérieure. Je n'aime pas la position de l'écran multimédia, car il oblige à trop détourner le regard de la route, mais le nouveau tableau de bord numérique compensera en partie ce problème, en offrant quelques instructions de navigation.

La nouvelle Polo aura l'un des tableaux de bord numériques les plus complets de sa catégorie (selon l'équipement).

J'aime les intérieurs au design horizontal. Un détail qui montre l'intérêt de VW pour la conception d'une Polo qui attire différents publics est la possibilité d'opter pour des garnitures pour le tableau de bord et les panneaux de porte dans différentes finitions et couleurs, ce qui plaira aussi bien à ceux qui recherchent un intérieur expressif et coloré, qu'à ceux qui recherchent une image discrète et élégante ou sportive.


Pour tous les goûts

Lorsque nous donnons notre avis sur le design d'une voiture, nous avons tendance à le faire en fonction de nos goûts personnels, et il est donc facile de finir par critiquer un modèle pour être soit trop conservateur, soit trop moderne et expressif. Évidemment, cette Polo n'est pas pour ceux qui recherchent une voiture au design moderne et innovant, c'est une voiture pour ceux qui préfèrent une image discrète et qui montre clairement qu'il s'agit d'une VW, une marque qui a un certain halo "semi-premium" dont il faut prendre soin, car il permet de vendre leurs voitures à des prix plus élevés que ceux de la concurrence.

Personnellement, et bien que le design de cette nouvelle Polo ne me dise pas grand-chose -je pense toujours qu'avec une face avant plus personnelle, elle gagnerait beaucoup-, je pense que ses concepteurs ont atteint l'objectif de concevoir une Polo plus masculine qui puisse toucher un public plus large. De plus, l'emballage de la voiture est excellent, ayant atteint une très bonne habitabilité, visibilité et coffre. Je suis désolé, mais je ne peux m'empêcher de penser à certains de ses concurrents qui sacrifient la visibilité et/ou l'espace au profit de designs plus expressifs...

Un seul bémol à la praticité et à la logique de son design : l'absence totale de protections non peintes sur ses pare-chocs et ses flancs de carrosserie, chose absurdement courante de nos jours sur la plupart des voitures conçues pour un usage urbain.

En résumé, c'est une voiture au design honnête, dont l'image suggère ce qu'elle est : une voiture de qualité qui privilégie les aspects pratiques et ne cherche pas à tromper qui que ce soit. Ai-je déjà dit qu'une face avant avec des phares doubles aurait été formidable ?

Ajouter un commentaire de Nous analysons le design de la nouvelle Volkswagen Polo
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.