pistonudos.com

Les voitures d'aujourd'hui sont remplies d'équipements inutiles

Ford se base sur ses propres ventes de voitures pour le déterminer. Une Ford sur trois vendue en Europe en 2014 était équipée d'une aide au stationnement (34 %) et plus de la moitié était équipée d'un régulateur de vitesse (52 %). Cette augmentation est constante depuis plusieurs années, c'est pourquoi Ford détermine qu'il y a une évolution des goûts des conducteurs. Toutefois, on oublie que nombre de ces caractéristiques font partie de l'équipement de série ou sont incluses dans des packs d'options. Il est donc un peu prématuré de dire que ce sont des choses que le client veut. Ont-elles été un facteur déterminant dans l'achat ? Ce n'est pas du tout clair, car de nombreuses personnes n'utilisent pas les équipements et d'autres ne se souviennent même pas qu'ils sont là.


Je veux une voiture, pas un smartphone

Les analystes de JD Power sont les premiers à doucher l'enthousiasme de Ford, ainsi que celui de nombreux autres constructeurs. Dans leur dernier rapport sur les habitudes des consommateurs en matière d'équipements électroniques, le 2015 Driver Interactive Vehicle Experience Report (ou DrIVE), on peut lire que 20 % des acheteurs de voitures neuves aux États-Unis n'ont jamais utilisé 16 des 33 technologies incluses dans les voitures et dans le rapport. Dans le Top 5 du classement des technologies qu'ils n'utilisent jamais, on trouve le service de conciergerie automobile (43%), l'accès à Internet (38%), le système de stationnement automatique (35%), l'affichage tête haute (33%) et les applications incluses dans le système multimédia de la voiture (32%).

En outre, selon JD Powers, il existe 14 technologies dont 20% des clients ne veulent pas dans leur prochaine voiture, comme Apple Car Play et Google Android Auto, le service de conciergerie et les services de messagerie (SMS, WhatsApp) par la voix. Et dans le cas de la génération Y (personnes nées entre 1977 et 1994), le pourcentage d'utilisateurs qui ne veulent pas de systèmes de divertissement et de connectivité embarqués passe à 23 %.


Et cela nous amène au deuxième point de l'étude : si l'aide électronique ou l'appli n'a pas convaincu le client dans les 30 premiers jours d'utilisation de la voiture, il est presque certain qu'il ne l'utilisera plus jamais. Et certains de ces systèmes sont loin de fonctionner parfaitement, notamment le système de stationnement automatique. Dans les présentations de presse, ces systèmes fonctionnent toujours très bien. Bien sûr, nous sommes dans un environnement contrôlé et les voitures sont disposées de la meilleure façon possible. Cependant, à l'exception du système Volkswagen, je n'ai pas encore testé une voiture dans une situation réelle de tous les jours où le système fonctionne correctement. Entre un système qui vous laisse à moitié mal garé (Toyota, par exemple) ou qui voit simplement des espaces où il n'y en a pas et un autre qui n'est pas capable de voir un espace suffisamment grand pour laisser Hummer H1 (Ford ou Volvo, par exemple), je continuerai à garer la voiture moi-même. Et c'est une autre raison pour laquelle le client ne veut pas vraiment de cette fonctionnalité : elle ne le convaincra pas dans les 30 premiers jours.

Moins de connectivité

Parmi les fonctionnalités qui n'intéressent pas, même de loin, le client, 20% des personnes interrogées par JD Power ont nommé Android Auto et Apple CarPlay. Si l'on fait confiance aux constructeurs, on a le sentiment qu'il est impossible d'avoir une voiture sans CarPlay ou Android Auto. La plupart des gens préfèrent continuer à utiliser leur téléphone portable, ce qui, en plus d'être illégal, est surtout très dangereux.


Selon plusieurs études, comme celle de l'Université de Strasbourg, on estime que l'activité oculaire du conducteur - en particulier le balayage visuel - diminue de 50 % lorsqu'il parle à un passager par rapport à la conduite autonome. Et c'est quelque chose que j'ai vécu de première main. Des deux contraventions que j'ai reçues, je me suis toujours fait prendre parce que les passagers me parlaient et que je ne faisais pas attention à l'environnement routier (on les voyait à un kilomètre avec le trépied...).

Revenons à l'équipement technologique. Parmi les raisons les plus fréquentes de ne pas vouloir d'une certaine fonctionnalité dans leur voiture, il y en a deux qui sont récurrentes : "Je n'en vois pas l'utilité" et "c'était dans un pack, mais je n'en ai pas voulu". Il est également vrai que JD Powers nuance son étude en expliquant que l'influence du vendeur lors de la vente de la voiture est primordiale. L'automobiliste utilisera plus fréquemment un système lorsque le vendeur a pris la peine d'expliquer son fonctionnement et de faire une démonstration. C'est un effort que le vendeur n'a pas toujours l'envie ou le temps de faire.

Vous payez pour quelque chose que vous ne vouliez pas

En fin de compte, de nombreux automobilistes ont l'impression de payer pour une technologie que non seulement ils n'utiliseront pas, mais qu'ils n'ont pas demandée en premier lieu. Il est vrai que cela donne une image haut de gamme et/ou technologique au fabricant, mais au final le client s'en moque.

Combien de systèmes une voiture est équipée et personne ne les utilise. Par exemple, les différents modes de conduite personnalisables Audi ou les modes de conduite prédéfinis proposés par de nombreux constructeurs. Vous savez, les classiques "Eco", "Confort" et "Sport". Combien de fois sont-ils réellement utilisés ? Lorsque vous faites l'essai d'une voiture, vous changez pour déterminer si les changements sont appréciés, si cela en vaut la peine, lequel est le mieux réalisé, etc. Mais en réalité, en tant que conducteur, vous la laissez dans celle que vous aimez le plus : au hasard, la "sport", et vous utilisez la "confort" deux fois par an lorsque vous devez conduire votre grand-mère qui a mal au dos, par exemple.


Un autre système que je considère comme non pertinent dans une voiture est la connectivité Facebook ou l'envoi de SMS par la voix. Devez-vous vraiment regarder la mise à jour du statut de votre ex-petite amie au lycée sur Facebook pendant que vous êtes en voiture ? Est-ce que regarder Facebook est quelque chose qui ne peut pas attendre que vous vous arrêtiez pour faire le plein ? Si c'est le cas, j'ai peur que vous ayez un problème. En ce qui concerne les textos vocaux, si vous êtes seul dans la voiture, cela peut encore avoir une certaine utilité, mais si vous êtes avec plusieurs personnes, cela peut donner lieu à des situations très tendues, embarrassantes, comiques, etc.

Au final, cette course aux équipements technologiques est une guerre d'image entre fabricants. Mais c'est aussi une impulsion qu'ils ont auprès du public, sans qu'il s'en rende compte, pour créer une demande par une offre forcée et surabondante. Lorsque les voitures seront autonomes, ces fonctionnalités seront très importantes, mais jusqu'à ce que cette réalité arrive, elles ne sont pas aussi importantes qu'on voudrait nous le faire croire.

Ajouter un commentaire de Les voitures d'aujourd'hui sont remplies d'équipements inutiles
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.