pistonudos.com

10 erreurs à éviter avant de passer l'ITV (I)

Nous devons toujours avoir notre véhicule dans les meilleures conditions (nous ne devons pas nous inquiéter de notre voiture uniquement lorsque nous nous rendons à l'ITV). Il est du devoir de l'utilisateur et du propriétaire du véhicule de le maintenir dans les meilleures conditions possibles. En guise d'introduction, et pour que tout soit clair, nous allons expliquer le catalogage des défauts :

  • Défaut léger : le problème n'empêche pas de passer l'ITV favorablement. Il peut y avoir autant de légers défauts que possible.
  • Défaut grave : problème qui doit être rectifié et renvoyé à l'ITV pour vérification. Vous ne pouvez circuler que de l'ITV à votre domicile et vice-versa (vous pouvez évidemment rentrer chez vous et ainsi de suite, mais vous ne devez pas circuler avec le véhicule).
  • Défaut très grave : comme pour le défaut grave, il doit être rectifié et renvoyé à l'ITV pour contrôle. La différence avec le défaut grave est que le véhicule doit quitter l'ITV dans une grue en raison du danger pour soi et les autres que la circulation de la même et l'inspection est Négatif.


1 Témoin MIL (lampe d'indication de dysfonctionnement)

Depuis novembre 2016, la présence du témoin d'alerte moteur sur le tableau de bord du véhicule constitue un défaut grave. Ce témoin indique soit la présence d'un défaut dans le moteur, soit qu'il y en a eu un depuis la dernière remise à zéro des défauts avec l'appareil de diagnostic. Les causes de l'allumage de ce voyant sont diverses. La quasi-totalité d'entre eux sont liés à l'injection de carburant, donc avec ce défaut sur la voiture, et selon le manuel d'inspection MOT, il n'est pas possible d'effectuer le test de fumée. Cela signifie que le véhicule aura un résultat défavorable. Cet avertissement s'applique aussi bien aux véhicules diesel qu'aux véhicules à essence.


La malice peut nous faire penser que si nous déconnectons l'ampoule, ou la recouvrons d'une manière ou d'une autre, l'inspecteur ne le remarquera pas lorsque nous nous rendrons à l'ITV. C'est faux, car l'inspecteur doit vérifier que tous les voyants du tableau de bord fonctionnent correctement.

Vous ne devez pas conduire lorsqu'un feu rouge est allumé en permanence, car cela indique un problème qui affecte la sécurité.

En guise de remarque, ajoutez que si la lumière est allumée, c'est pour une raison. Si nous l'ignorons, nous pouvons aggraver la situation à court ou moyen terme. Pour éviter le défavorable est nécessaire de passer par l'atelier et qu'avec le diagnostic de la machine est effectuée une vérification. Souvent, une simple "levée de doute" suffit, car le voyant indique qu'il y a ou qu'il y a eu un défaut, mais le défaut ne doit pas nécessairement être présent.

2 Témoin lumineux de l'airbag

Le témoin de défaillance de l'airbag indique que l'airbag fonctionne mal. Les causes, comme dans tous les cas, peuvent être diverses (mauvaises connexions, défaillance de l'unité de commande, etc.) Ce qui est certain, c'est que si elle est allumée, il est possible qu'en cas de choc, l'airbag ne fonctionne pas correctement. Comme dans le cas précédent, le picaresque va nous conduire sur le même chemin. La réponse est la même, l'inspecteur doit vérifier que le contrôle est correct.

Avant de se rendre à l'ITV, il est conseillé de vérifier si les lumières se vérifient et si l'une d'entre elles reste allumée après le démarrage. À propos, faites attention à l'achat de housses de siège lorsque notre voiture est équipée de sièges avec airbags latéraux. Il existe des housses de siège spéciales qui ont une zone adaptée pour l'airbag. Si vous ne disposez pas d'une telle zone adaptée, l'installation de ces housses de siège constitue un grave défaut.


3 Niveau d'huile bas / haut

L'une des exigences de l'ITV auxquelles un véhicule diesel doit satisfaire est de vérifier le niveau d'huile pour voir si le moteur est en bon état et d'être en mesure d'effectuer le test de fumée (test d'opacité dans les véhicules diesel). A titre de précision, nous savons tous que le niveau d'huile est contrôlé avec le moteur arrêté et ayant reposé quelques minutes. Comme cela est irréalisable, une estimation est faite.

  • Si le repère d'huile sur la jauge se trouve au minimum, on peut comprendre que lorsque l'huile se reposera, le niveau augmentera et il se situera entre les repères minimum et maximum.
  • Si la marque se trouve au maximum, pour la même raison, au repos, la jauge marquera plus qu'elle ne devrait, de sorte que le moteur ne pourra pas passer le test de fumée.
  • Si la marque se situe en dehors des valeurs maximale et minimale, le véhicule est considéré comme impropre à l'essai de fumée.

Tant pour le contrôle technique que pour la conduite du véhicule en bon état, il est conseillé d'avoir le niveau d'huile à un niveau correct. Si le niveau d'huile est inférieur au niveau minimum, cela peut entraîner le grippage du moteur, mais s'il est supérieur au niveau maximum, cela peut entraîner l'auto-alimentation en huile dans le cas du diesel ou la destruction du convertisseur catalytique dans le cas de l'essence. En d'autres termes, les pannes coûteuses, surtout dans les véhicules modernes.


4 Feux, phares et projecteurs

Il est incontestable que les feux et les rétroviseurs constituent un élément important du véhicule.

Chaque lumière doit avoir la bonne couleur et être dans la bonne quantité.

  • Feux de position avant, feux de croisement et feux de route : blanc obligatoire pour les véhicules immatriculés après le 26/07/1999. En d'autres termes, les voitures immatriculées avant cette date peuvent avoir des ampoules jaunes.
  • Les deux feux de croisement et au moins un feu de position et de route doivent fonctionner.
  • Un feu de croisement est un défaut grave (car il éblouit), mais un feu de croisement est un défaut mineur.
  • Feux indicateurs de direction / signal de danger : jaune voiture. Ils doivent clignoter à une vitesse normale. Si elles clignotent très rapidement, cela indique qu'une ampoule est grillée. Parfois, les ampoules perdent la couleur qui les recouvre et deviennent blanches, il faut donc faire attention. Lorsque le signal d'urgence est activé, les quatre indicateurs doivent fonctionner en même temps.
  • Feu d'inversion : blanc. Il peut y avoir un ou deux feux de recul, ou aucun s'ils n'ont pas été installés en usine (s'ils ont été installés plus tard et ne fonctionnent pas, ils ne sont pas considérés comme un défaut).
  • Feux de brouillard avant : blanc ou jaune, les deux doivent être de la même couleur. Il peut y avoir deux lumières.
  • Feux de freinage : rouge. Il peut y avoir deux ou trois feux de freinage. Le troisième feu est obligatoire pour les véhicules immatriculés après le 01/10/2000. Les voitures immatriculées avant cette date qui disposent d'un troisième feu stop doivent le faire légaliser dans la fiche technique. Au moins un doit travailler.
  • Éclairage de la plaque d'immatriculation : une ou deux ampoules blanches. En ITV, si aucun d'entre eux n'est éclairé, il s'agit d'un défaut mineur.
  • Feux de position arrière : il doit y avoir deux ampoules ou plus (toujours en nombre pair) et de couleur rouge. Au moins un doit fonctionner.
  • Feux antibrouillard arrière : rouge, il peut y avoir une ou deux ampoules.
  • Réflecteurs ou catadioptres : deux réflecteurs rouges à l'arrière sont obligatoires, ils peuvent être sur le pilote.

Les feux et les phares qui ont un trou qui expose l'ampoule ne sont pas valables. Il n'est pas non plus valable d'y attacher des films transparents ou colorés.

Quelque chose de très commun est la teinte des phares, en raison du matériel de fabrication de ces derniers ; il s'agit généralement de plastiques qui, avec l'effet du temps et du soleil, se détériorent. Il peut s'agir d'un défaut grave si, lors du contrôle des lampes dans le régloscope, l'ampoule n'est pas en mesure de produire correctement le faisceau lumineux. Lorsque c'est le cas, vous verrez un faisceau lumineux irrégulier qui peut faire que la route ne soit pas éclairée la nuit ou éblouir la personne qui vous précède.

Avant de se rendre à l'ITV (et comme toujours pour circuler en toute sécurité), il est conseillé de vérifier si tous les feux du véhicule fonctionnent. Si les phares de notre voiture sont teintés, il est conseillé d'effectuer un polissage professionnel et un laquage ultérieur (ce dernier devant résister plus longtemps).

5 Verres et miroirs

Toutes les vitres et tous les rétroviseurs du véhicule doivent porter une marque d'homologation. Dans le cas du pare-brise, il ne doit pas y avoir de fissures ou de " trous " dans le champ de vision du conducteur, ni de films pare-soleil qui ne soient pas sur le verre d'origine. Des films teintés homologués peuvent être posés sur les vitres du véhicule, à l'exception du pare-brise et des vitres du conducteur et du passager. Pour savoir s'ils sont homologués, vous pouvez vérifier qu'ils possèdent une marque d'homologation constituée d'un autocollant portant la marque des films et d'un papier spécifique pour le véhicule en question.

Dans certains cas, ces fenêtres peuvent être teintées, et ce pour des raisons médicales, toujours avec l'approbation de la Direction générale de l'industrie. Peu importe que les vitres ne puissent pas être abaissées, tant qu'elles sont relevées et que la marque d'homologation est visible, il n'y a pas de défaut.

Le miroir lui-même doit être en bon état. Cela signifie que les miroirs qui n'ont pas de boîtier ne constituent pas un défaut grave. En revanche, il s'agit d'un défaut grave si le verre du miroir est fissuré ou s'il s'agit d'un miroir en verre (car la réflexion ne sera pas la même et les distances des objets qui s'y reflètent changeront).

La semaine prochaine, nous examinerons les cinq problèmes suivants. Pour plus tard, vous pouvez me proposer des idées pour les résoudre dans de futurs articles.

Ajouter un commentaire de 10 erreurs à éviter avant de passer l'ITV (I)
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.