pistonudos.com

Tous les amateurs d'essence ont tort

Et la réalité peut être très dure. Regardez ce qui se passe avec les voitures ces dernières années. De nombreuses voitures de sport disparaissent, le downsizing, les SUV, les limitations de vitesse soutenues par des hélicoptères à technologie militaire, la conduite semi-autonome... De moins en moins de constructeurs nous soutiennent en tant que clients cibles, car nous aboyons beaucoup, mais nous mordons peu.

En fin de compte, les planificateurs de produits se demandent s'il est plus judicieux de satisfaire l'écrasante majorité des personnes qui déboursent de l'argent, ou une minorité qui aime beaucoup le produit, télécharge des images pour décorer son bureau et connaît le diamètre des écrous du moteur, mais n'achète pas grand-chose ! Ces gens ne donnent pas d'argent aux fabricants, surtout s'ils achètent des modèles discontinués de quatrième et cinquième main qui ne marchent ensuite plus sur les ateliers officiels.


Je n'ai aucun complexe à l'admettre, j'ai une grande gueule. Si cela ne tenait qu'à moi, j'aurais dans ma collection privée une Toyota GT 86, une Mazda MX-5, une BMW M235i, une Ford Mustang 5.0 V8, une Chevrolet Camaro 6.2 V8... et une Abarth 500 Biposto pour faire mes courses et rouler le long de la M-30 à la coupure d'injection. En fin de compte, mon salaire est juste suffisant pour acheter ces voitures à l'échelle 1:24. Et j'ai encore deux ans de factures à payer pour la Prius.

J'ai tendance à râler et à protester contre le fait que de moins en moins de constructeurs fabriquent des voitures que j'aime, et de plus en plus des choses que je déteste profondément. Au final, je ne sais pas si c'est dû à la folie, à un dérèglement mental passager, à un conseil contraignant de ma future épouse ou à l'alignement des planètes, je me retrouverai avec un trois cylindres, traction avant, boîte automatique, avec des jantes de 20 pouces et Internet installé sur le tableau de bord pour écouter toute la discographie de Leonard Cohen sur Spotify.


L'autre jour, un de mes camarades de classe m'a rappelé une horrible vérité, sur toute l'année 2015, seulement 50 Toyota GT 86 et Subaru BRZ ont été enregistrées en Espagne. Je dis ces modèles parce qu'ils sont un bon exemple de voitures de constructeurs généralistes que presque personne n'achète. Les Premium font des voitures que j'aime aussi, mais tant qu'elles n'auront pas déprécié une barbarie, je ne pourrai que baver en les voyant. Et attention, 2015 a été la meilleure année en termes d'immatriculations depuis 2008.

Parfois, les propriétaires de SUV me disent, non sans raison, qu'avec la quantité de dos d'âne en ville, les problèmes de dos répandus dans la population, les nombreuses limites de vitesse que l'on ne peut pas franchir, les radars et tout le reste, pourquoi diable voudraient-ils une de ces voitures. Ils sont si tranquilles dans leurs SUV, effrayés par le DGT, avec de la place pour toutes les affaires qu'ils transporteront deux fois par an. Les connards comme moi devront passer sur les bosses très lentement, et si j'avais des filets, je passerais sur les bosses à la même vitesse que les tortues, ou je détruirais le dessous de la carrosserie.

C'est aussi ce que m'a dit l'autre jour un lecteur, avec une orthographe et une grammaire dignes de quelqu'un qui a été largué sur une île dans les années 40 sans savoir lire ni écrire, et qui vient de croiser l'équipe de tournage d'"Adam et Eve". Il m'a dit : "Si vous ne pouvez pas dépasser les limites de vitesse, pourquoi voulez-vous autant de cylindres ?" (phrase originale que j'ai traduite en anglais). BMW a raison, et ils ont raison de faire des voitures à traction avant avec trois cylindres, c'est ce que le marché demande, et cela peut être très premium avec la bonne combinaison de garnitures et de contrastes intérieurs. C'est ce qui compte, les gens normaux n'ont rien à foutre du reste, même s'ils devaient les démonter eux-mêmes.


Je commence à penser que je devrais faire mon devoir de citoyen et jeter la Supra à la casse, c'est une vieille voiture obsolète et polluante, l'ANFAC n'a pas tort. Un diesel peut dépenser la moitié de cette somme et je pourrais le déplacer sur plus de 2 000 kilomètres par an, et avec ce qu'ils me donnent du PIVE, je pourrais acheter d'autres pneus reshulonas pour mon prochain camion-citerne. Je n'ai pas l'habitude de passer par la M-30, et je ne vais pas non plus à Madrid pendant les épisodes de forte pollution. Mais comme Quichotte disait à Sancho, où tu vas fais ce que tu veux, puisque je vais polluer, je le fais comme tout le monde, avec un bon diesel qui saute les limites légales. Pour ne pas être désaccordé.

Je ne veux plus me sentir stupide lorsque je suis arrêté par la Guardia Civil après être entré dans un rond-point avec la Prius sur trois roues. La prochaine fois que je serai arrêté par un SUV, je pourrai argumenter que je roulais à 40 km/h et que la voiture a commencé à se renverser pour des raisons indépendantes de ma volonté, c'est juste que la voiture va comme ça.

Si les constructeurs fabriquent des voitures de plus en plus logiques, efficaces et spacieuses, je dois me tromper. La propulsion arrière ne se remarque pas au quotidien, et il vaut mieux avoir une bonne voiture à traction avant avec un habitacle plus spacieux, au cas où je reprends du poids et où il me manque des centimètres. De plus, aucune femme ne voudra fonder une famille avec moi si je n'ai pas de SUV, elle pensera que je ne tiens pas à ma progéniture. Et elle chercherait quelqu'un d'autre avec un SUV, c'est sûr, je suis trop vieux pour les caprices d'adolescents.


Je vais briser les détecteurs de radar avec des marteaux. J'achèterai un SUV trois cylindres à essence qui réglera la vitesse maximale en fonction du signal, et je n'aurai rien à faire lorsque je serai distrait en regardant le paysage. Je pourrai alors commencer à me désengager de la conduite jusqu'au jour où une voiture conduira juste pour moi. À ce rythme, en tant que journaliste automobile, je n'ai aucun avenir, je devrais chercher un emploi dans un média qui parle de téléphones mobiles, de wearables et de réfrigérateurs avec Internet IPv6.

Il y a les Américains et les Orientaux, certains arriérés, qui s'obstinent encore à fabriquer de gros moteurs, à mettre des roues arrière motrices que les clients n'apprécient pas, ou à faire des designs qui sont dépassés tous les cinq ans. Les Allemands le savent bien, le même design encore et encore, avec des changements de langage, donne de la cohérence et de la solidité, et leurs voitures sont toujours reconnues. Et puis merde, les Allemands font les meilleures voitures du monde, c'est pour ça qu'il y a tant de complots contre eux.

Je me trompe aussi sur le GPL, le jour où je m'y attendrai le moins, ma voiture s'envolera, comme ce chauffeur de taxi à Barcelone. Tout cela pour économiser la bagatelle de 3-4 euros tous les 100 kilomètres, la vie vaut bien plus. Le diesel est l'avenir, l'OPEP dit que jusqu'en 2050 les moteurs conventionnels représenteront 94% du marché, comment vais-je contredire des gens qui en savent tant ?

Il est temps pour vous de vous repentir et de me rejoindre sur le chemin de la vérité. Nous avons tort, et nous devons voir la lumière. Arrêtons de parier sur les mauvais modèles et les marques qui vivent encore des profits des années 80. Le jour où vous vous y attendrez le moins, ils économiseront la moitié de la tôle pour réduire le poids, et nous reviendrons à la sécurité passive pitoyable dont disposaient les voitures de cette époque. Il est temps d'opter pour la logique, le bon sens, le bon sens.

Choisissons de meilleures voitures, soyons de meilleurs conducteurs, et payons religieusement toutes nos amendes. Ils ont sûrement été mérités. Mettons des désodorisants en pin dans l'habitacle, une poupée Elvis sur le tableau de bord et des autocollants de pare-chocs ridicules. Regardons de haut tous ces gens qui conduisent comme des fous dans des voitures dangereuses, ils ont tort.

NOTE : Avant d'appeler le 911 en pensant que je suis devenu complètement fou, regardez le calendrier et comprenez que vous avez été la cible d'une blague. Le jour où je penserai ainsi, je vous ordonne de me renverser si vous me voyez dans la rue. Je ne vous dénoncerai pas. Vous me rendrez un grand service, et si je n'ai pas été un père, vous en ferez un à l'humanité aussi. Ne prenez pas l'article au sérieux, même s'il contient des faits tout à fait réels.

Joyeux poisson d'avril.

Ajouter un commentaire de Tous les amateurs d'essence ont tort
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.