pistonudos.com

Les propriétaires de Mazda MX-5 NA et ND échangent leurs clés pour une journée

Quant à son nom, Emeequiscinco est un peu long et - il faut bien l'admettre - en plus de sonner terriblement mal, il tire la langue, si bien que beaucoup d'entre nous, "miateros", le connaissent sous son nom américain, Miata.

Bien sûr, pour tout Miatero, son MX-5 est le meilleur, et le plus beau, et on parle donc beaucoup - peut-être trop - des différences entre les quatre générations de MX-5 : à quel point les NB, NC et ND sont restées fidèles - ou non - à la NA, ou quelle génération est la meilleure des quatre... Le fait est que Mazda affirme que le nouveau MX-5 ND est revenu à ses racines et est plus fidèle que jamais au concept original. D'accord, cela ressemble à un slogan publicitaire, mais la vérité est que la plupart de la presse est d'accord.


D'autre part, son design est le plus différent de l'original, étant significatif qu'il a même perdu les clignotants latéraux, la seule pièce qui, jusqu'à présent, était commune (dans les versions européennes) des trois générations précédentes ...

Eh bien, pour savoir si la ND est vraiment fidèle à la philosophie de la NA, nous avons pensé qu'il serait préférable que les propriétaires d'une NA et d'une ND les échangent pendant une journée et les testent sur la route, puis recueillent leurs impressions - et celles de leurs copilotes - qui finissent souvent par décider de l'achat...

Il ne s'agit pas d'un test typique, et nous n'allons pas aborder les aspects techniques, l'équipement ou les performances. Je suppose que vous conviendrez qu'il n'est pas très logique de comparer deux voitures conçues à un quart de siècle d'intervalle... Peut-être que comparer un NA 1.6 avec un ND 2.0 n'est pas tout à fait juste, et qu'il aurait été plus approprié de choisir le ND avec le moteur 1.5, mais qu'allons-nous faire si ce sont les MX-5 que nous avons...


Eh bien, comme l'un des aspects les plus discutés est la différence évidente de design, avant de poursuivre le "test", je vais brièvement analyser le design des deux, non pas pour établir lequel des deux est le plus beau ou le mieux conçu (je ne saurais pas comment vous le dire) mais pour replacer chacun dans son contexte.

Mazda MX-5 NA Design

Il est clair que le design de la MX-5 NA a extrêmement bien vieilli, et cela est dû principalement à ses formes bien proportionnées et bien conçues... et aussi parce que Mazda a décidé de ne pas prendre trop de risques avec le design de la MX-5 de première génération. Le NA a adopté un langage qui reprend d'une part les éléments à la mode à l'époque, et d'autre part, s'inspire de lignes plus classiques, comme la taille sinueuse presque imperceptible, ou les formes arrondies intemporelles. Il a la beauté des choses simples, élégantes et fonctionnelles, et j'aime que ce soit un design qui, selon la couleur, la sellerie, les roues ou la personnalisation, peut aller de l'élégant au badass, en passant par le discret.

Certains disent que sa ressemblance avec la première Lotus Elise ne peut pas être accidentelle, mais bien que cela puisse sembler évident dans certains détails, j'ai tendance à penser qu'il s'agit en fait plus d'une coïncidence que d'un plagiat, car après tout, la NA a des détails de conception assez communs à son époque, et des formes générales plus sinueuses et travaillées.

Un détail que j'adore est la ligne horizontale qui divise la carrosserie (et si j'en avais une, je penserais sérieusement à la peindre en deux couleurs), les clignotants avant sont tout simplement géniaux, les feux arrière sont au MOMA à New York ... C'est une belle voiture telle qu'elle est sortie de série, et la seule chose que je ferais définitivement à "ma" NA serait de peindre le cadre du pare-brise en noir, et de mettre ces roues de style MiniLite qui lui vont si bien.


Mazda MX-5 ND Design

Bien que les deuxième et troisième générations de la MX-5 aient eu leur propre personnalité, elles ont conservé les formes ovales lisses et courbes du modèle original, sans nervures de style, et un design arrondi, horizontal et très peu agressif, ce qui les rendait immédiatement identifiables comme une MX-5.

La plupart des propriétaires de NA, NB et NC auraient probablement préféré un design plus continu pour le ND, et Mazda a donc pris un risque majeur en décidant de ne pas leur faire plaisir en concevant un ND si différent..... Non, ce n'est pas que les gens de Mazda soient devenus fous, c'est juste que l'âge moyen des clients de NA, NB et NC est relativement élevé, et Mazda savait qu'en réalité, peu d'entre eux ont besoin de changer leur MX-5, car quelle que soit la MX-5 que vous avez, elles vont toutes très bien, et dans la plupart des cas, c'est une deuxième voiture.

L'objectif était donc de trouver de nouveaux clients, des acheteurs plus jeunes, des clients qui trouvaient les MX-5 précédentes sympathiques, mais peut-être trop classiques. Il est vrai que la nouvelle ND ne plaît pas à beaucoup de clients qui ont déjà une MX-5, mais après tout, ils n'avaient pas l'intention de la changer non plus...

Et il semble que Mazda ait eu raison, car les ventes de la nouvelle ND sont en plein essor.

Qu'on le veuille ou non, le ND est une voiture pleine de caractère, avec une façade très personnelle, un volume global extrêmement réduit, des formes qui expriment le caractère minimaliste et agile de la voiture, et une ligne extravertie, qui contraste toutefois avec des éléments fonctionnels toujours retenus, comme les petits groupes optiques.


Les proportions générales sont adaptées à l'architecture de la voiture, sans volumes inutiles, moins est plus et c'est une voiture qui plus que dessinée, semble moulée (ce qui est en partie vrai...) Le langage est une évolution intéressante du style que Mazda appelle Kodo, et présente des détails intéressants comme la nervure diagonale sur le côté, juste derrière les poignées de porte, ou les lignes de caractère du capot.

J'aime aussi le fait que Mazda ait conçu des feux de jour avant qui remplacent visuellement les fausses grilles à la mode, une solution vraiment imaginative. Mais comme la perfection n'existe pas, et si je dois critiquer, je pense que les nervures de la partie inférieure des portes ne sont pas cohérentes avec le reste du design, et je pense que la partie inférieure du pare-chocs arrière manque un peu de style.

Pep, le propriétaire de la MX-5 NA

J'avais 10 ans lorsque j'ai conduit la voiture de mon père pour la première fois, je me souviens avoir déjà conduit dans le karting d'Empuriabrava et à 14 ans j'ai eu ma première moto. Ils ont été suivis de 20 autres, dont certains en "course" puisque j'ai participé pendant trois saisons aux RACC Series Circuit de Catalunya.

J'ai étrenné ma MX-5 NA 1.6 en 1997. À l'époque (personne dans ma ville ne connaissait l'existence de cette voiture), j'ai pensé que c'était une super voiture. Convaincu Miatero, en 2013 j'ai acheté une autre MX-5, une NC 1.8 Roadster Coupé. Depuis que je l'ai achetée, j'ai participé à plusieurs forums consacrés à la MX-5, et dans tous ces forums, j'ai pris plaisir à partager ma passion pour la MX-5 et à profiter de leurs sorties touristiques. Actuellement, je collabore avec MX-5forum.es, un forum très actif qui organise de nombreuses activités.

En outre, je participe depuis des années à des rallyes de régularité, d'abord avec une Fiat 128 Sport Coupé de 73, puis, depuis quelques années, avec une Porsche 944 de 85 et une 911 3.2 Carrera Coupé de 85 également. En résumé, je me considère avant tout comme un passionné du monde de l'automobile, un hobby qui m'a amené à vivre ma vie d'une manière particulière et m'a donné l'occasion de rencontrer des gens très bien, ainsi que de voyager et de connaître des endroits magnifiques.

Moi, le propriétaire de la MX-5 ND

J'ai commencé ma première MX-5 début 2006, c'était une NC 1.8 Active dont j'ai fait 40 000 kms pendant les deux ans où je l'ai eue. Je l'ai remplacée par une NC 1.8 Active+ que j'ai eue pendant plus de 7 ans, et que j'ai appréciée pendant chacun des 110 000 km que j'ai parcourus. Je l'ai remplacée il y a un an par une ND, à laquelle j'ai déjà fait 18 000 km. Ma MX-5 ND est une 2.0 Sport Pack, et est équipée d'un différentiel autobloquant, d'une suspension "sportive" un peu plus ferme que la norme, de sièges Recaro, et d'un équipement assez complet, qui comprend - entre autres - d'incroyables phares directionnels.

Données officielles MX-5 NA 1.6 (1997) MX-5 ND 2.0 (2015)
Déplacement (alésage x course) 1597 cc / 78 x 83.6 mm 1998 cc / 83,5 x 91,2 mm
Compression 9,0:1 13,0 a 1
Puissance 90 CH À 6 000 TR/MIN 160 CH À 6 000 TR/MIN
Couple maximal 13,5 kg/m @ 4.000 RPM 20 kg/m @ 4 600 RPM
Longueur 3 950 mm 3 915 mm
Largeur 1 675 mm 1 735 mm
Hauteur 1 230 mm 1 230 mm
Empattement 2 265 mm 2.310 mm
Poids officiel 965 kg 1090 kg
Pneus 185/60 R14 205/45 R17

Le "test

Comme je l'ai dit plus haut, l'idée n'était pas de comparer les performances, la consommation de carburant ou d'autres aspects pratiques, mais de découvrir si la ND reste fidèle à l'esprit de la Miata originale, l'irremplaçable MX-5 NA 1.6. Nous nous sommes donc retrouvés un samedi matin dans un bar de la région de la Garrotxa - qui a des routes fantastiques - nous avons pris un café, échangé les clés et fait un tour de Miata typique d'environ 80 km, en nous arrêtant de temps en temps pour prendre quelques photos et échanger nos impressions...

Puis, comme presque à chaque fois que nous nous retrouvons pour quelques curvitas, nous nous sommes retrouvés dans un restaurant pour reprendre des forces (les fameuses pommes de terre d'Olot ne manqueraient pas au menu) et après avoir mangé, et entre deux verres de ratafia, nous nous sommes amusés à répondre à un questionnaire improvisé.

L'interview

Ce qui rend ce test et cette interview spéciaux, c'est tout d'abord d'avoir deux "testeurs" : le premier a sa NA depuis 20 ans, et le second, une ND depuis un an, et après avoir échangé leurs voitures pendant une journée pour faire le même parcours, les deux ont pu donner un avis objectif sur la NA et la ND. Nous avons organisé l'interview "double" de façon à ce que les deux testeurs répondent à chaque question (puis les copilotes) afin que vous puissiez vous faire votre propre opinion sur le fait que la ND est autant une Miata que la NA originale :

Quand avez-vous décidé que vous vouliez une MX-5 ?

Pep : Un ami et moi avions l'habitude de nous retrouver le dimanche après-midi pour lire des magazines internationaux comme Quattoroute, Echappement et des magazines nationaux comme Autopista, Motor 16 et autres. Dans l'un d'eux, j'ai trouvé une petite critique disant que le moteur 1.6 avait été réintroduit pour la MX-5 et que le prix était donc plus abordable. Je suis allé demander à l'agent Mazda local de ma ville et il m'a dit qu'il avait une MX-5 rouge à montrer à un client potentiel, alors nous nous sommes rencontrés le 11 septembre 1996 pour l'essayer, et ce jour-là j'ai décidé que je voulais une MX-5.

J. Antonio : Je dois admettre que le choix de la MX-5 a été une décision plus logique que passionnée, car en fait, bien avant, j'avais déjà décidé que je voulais un roadster, mais pas lequel... Je me souviens très bien qu'à l'époque, j'avais une Fiat Tipo et deux enfants en bas âge, et pendant Noël 1995, nous sommes allés au cinéma voir Goldeneye... vous vous souvenez de la scène où Pierce Brosnan conduisait cette magnifique Z3 bleu clair ? Eh bien, je le sais, et aussi qu'en sortant du cinéma, j'ai dit à ma femme qu'un jour j'aurais une de ces voitures : courte et à deux places. Le temps a passé (beaucoup de temps), et après avoir lu de nombreux magazines et demandé à des amis, il est devenu très clair pour moi que la MX-5 était le roadster idéal, donc quand j'ai enfin pu, j'ai commencé à chercher une NB d'occasion, qui je pense aurait été un bon achat. Mais lorsque j'ai vu la nouvelle NC au salon de Barcelone en 2005, je suis tombé éperdument amoureux, et quelques mois plus tard, j'ai versé un acompte pour ce qui serait la première NC à venir dans ma ville.

Comment utilisez-vous votre MX-5 ?

Pep : Pendant de nombreuses années, c'était ma seule voiture, son utilisation était normale : pour aller au travail, pour le week-end... oui, je regardais toujours où je la garais et toujours dans le garage. En 2013, avec l'arrivée d'une nouvelle MX-5 NC 1.8 RC, la NA est passée au second plan et je l'utilise essentiellement pour les sorties avec le groupe MX5forum.

J. Antonio : J'ai eu trois MX-5 en un peu plus de dix ans, et je les ai toujours utilisées tous les jours, que ce soit pour aller travailler, pour aller au cinéma, pour faire une promenade le dimanche ou pour partir en vacances. Au total, j'ai parcouru environ 170 000 km avec mes trois MX-5. Comme nous avons une autre voiture à la maison (que ma femme conduit tous les jours, et que j'utilise si jamais je dois me garer dans la rue la nuit), ma MX-5 a un toit en toile, mais si c'était ma seule voiture, je n'hésiterais pas à choisir la version à toit rigide rétractable.

Qu'est-ce qui fait de la MX-5 une voiture spéciale, différente même des autres roadsters ?

Pep : Il y a beaucoup de facteurs en même temps, et je ne saurais pas quoi dire concrètement, mais c'est une voiture qui vous accroche beaucoup, peut-être sa légèreté et le sentiment de liberté quand on la conduit.

J. Antonio : La vérité, c'est que je ne connais pas d'autre voiture avec laquelle on peut aller au travail, s'amuser comme un nain dans un col de montagne, et partir en vacances en profitant au maximum des routes panoramiques.

Pensez-vous que l'esprit de l'AN se perpétue dans la nouvelle DN ?

Pep : Avec les nouvelles formes extérieures, je pense que oui, cela permet de conserver cette communication directe et bidirectionnelle entre la voiture et le conducteur. Il est difficile de l'exprimer par des mots, mais dans les deux MX-5, vous cessez rapidement de faire attention à la voiture et vous regardez la route, ignorant complètement tout le reste. La conduite se fait toute seule, en se concentrant sur la route et les sensations éprouvées.

J. Antonio : Oui, en fait, je pense que l'esprit de la NA a été conservé dans un pourcentage élevé dans la NB et dans la NC, mais j'oserais dire que la ND est - si possible - plus fidèle au concept initial. D'accord, il est beaucoup plus puissant, son design a très peu de points communs, et le nouveau a beaucoup de gadgets... mais le nouveau ND est plus léger et plus court que le NB et le ND, et après avoir testé le NA de Josep María, j'ai été surpris par la similitude de leurs sensations de conduite. Non pas que la NC ne soit pas une Miata, mais la ND l'est davantage, que ce soit au niveau de la sensation de la direction, du passage des vitesses, de la tenue de route, de la direction, de la réponse de l'accélérateur... Même la vue vers l'avant aide, car le capot de la ND est plus bas que celui de la NC, de sorte que la vue sur la route ressemble davantage à celle de son arrière-grand-père.

Pourquoi pensez-vous que le concept de la MX-5 a connu un tel succès ?

Pep : Fondamentalement parce que c'est une voiture abordable et parce qu'il n'y a aucune autre voiture sur le marché qui, pour le prix que vous payez, vous donne autant de satisfaction.

J. Antonio : Tout d'abord, et jusqu'à présent que sa cousine la 124 Spider arrive sur le marché, le facteur prix, et une fois les promotions escomptées, il n'y a rien qui puisse vous rendre autant de plaisir par euro sur le marché. C'est également une voiture fiable et raisonnablement économique à entretenir, ce qui permet de l'utiliser au quotidien. Le plus important est que le reste des roadsters sont soit beaucoup plus luxueux et axés sur leur utilisation en tant que "cabriolets de luxe", soit beaucoup plus puissants et efficaces, de sorte qu'en fin de compte, quiconque n'a pas les mains de Carlos Sainz aura beaucoup plus de plaisir dans une MX-5, et tout cela, en s'épanouissant en tant que cabriolet parfait pour le tourisme.

Considérez-vous la MX-5 comme une véritable voiture de sport ?

Pep : Les sensations sont, peut-être que les performances (surtout en NA) sont assez justes mais il est parfaitement démontré qu'une voiture de sport ne doit pas nécessairement être très puissante.

J. Antonio : Je pense qu'en fait la MX-5 s'inscrit mieux dans le concept de " voiture de sport " qu'ont les Britanniques, car le concept de " voiture de sport " que nous avons dans notre pays implique la recherche de l'efficacité maximale. Personnellement, et bien que - par exemple - une Subaru WRX me semble être une voiture plus sportive, je pense que la MX-5 est également une voiture plus sportive, mais à sa manière.

Quelles valeurs la MX-5 a-t-elle apportées à l'histoire de l'automobile ?

Pep : En ce sens, Mazda a été le premier à reprendre l'idée des roadsters des années 50/60, leur mérite a été de croire en cette "niche" du marché et de démontrer 15 ou 20 ans avant tout le monde que le passé pouvait être perfectionné. En plus de cela, ils ont réussi à créer un nom "MX-5", qui entre déjà dans l'histoire de l'automobile, un fait réservé à quelques autres noms, lire 911, lire Mini ou Beetle.

J. Antonio : À l'époque, elle a relancé le concept de roadster/spider, et je pense que nous devrions remercier Mazda pour le fait qu'avec la MX-5, elle continue à défendre la théorie selon laquelle il est encore possible d'aimer conduire, et que pour cela, il n'est pas nécessaire d'être riche ou de conduire à des vitesses absurdes. Bravo Mazda !

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans l'AN ?

Pep : Que puis-je dire, j'en ai un depuis 20 ans ! Honnêtement, j'aime son comportement dynamique, sa fiabilité et son esthétique, il faut tenir compte du fait que son esthétique et sa configuration mécanique étaient basées sur la Lotus Elan, ce qui lui donne une personnalité et des sensations au volant que l'on retrouve dans peu de voitures. Nous avons tous entendu parler de la fiabilité de Mazda, mais peu comme moi et après 20 ans nous pouvons parler en connaissance de cause, je n'ai eu qu'un seul incident avec le système hydraulique d'embrayage, le reste seulement l'entretien indiqué et les consommables usés, un 10 pour Mazda.

Je souligne également l'austérité de l'intérieur, si typique de la culture japonaise, à tel point qu'il n'y a même pas d'horloge, mais cela correspond tout à fait à la philosophie de la MX-5, "less is more" a dit quelqu'un. Esthétiquement pour moi elle est très belle, ses lignes arrondies lui donnent une sensualité très marquée, ce sont des lignes qui invitent à l'harmonie et à la méditation, plusieurs fois je vais au garage pour contempler sa beauté, juste la contempler en silence.

J. Antonio : Beaucoup de choses ! Son design intemporel avec une ligne sans prétention et qui plaît à presque tout le monde (y compris les non-pistonudos), comment agréable et amusant à conduire, que c'est un youngtimer que vous pouvez utiliser tous les jours ... qui est authentique !

Et qu'est-ce qui te plaît le plus dans la DN ?

Pep : J'ai été très impressionné par son moteur, avec beaucoup de basses, élastique et rapide à tourner, sa boîte de vitesses pour ses sensations et sa course, également pour la connexion très directe entre ce que le conducteur décide de faire et la réponse de la voiture, dans cet aspect crucial, elle est très similaire à la NA. La direction est précise et rapide (même si elle est électrique) et informe très bien sur ce qui se passe sous les roues, un aspect très important lorsque vous essayez d'aller vite.

Là où il y a un monde de différence entre la NA et la ND, c'est dans le confort de conduite, où les 25 ans de différence de conception sont perceptibles, infiniment mieux dans la ND, clairement aidée (dans cette unité) par des sièges formidables qui vous ramènent parfaitement lorsque vous allez vite sur des routes sinueuses. Je pense que Mazda a réussi à préserver et à faire évoluer les qualités de la NA dans le ND, mais en rompant clairement son lien esthétique avec la NA. Donc, en résumé, des formes différentes mais le même esprit.

J. Antonio : C'est aussi amusant à conduire que la NA ! En outre, j'aime son esthétique, avec un design qui a beaucoup de caractère. J'aime qu'elle soit si confortable, et que - si vous vous débrouillez avec son coffre - elle puisse vous emmener au bout du monde, et bien sûr, j'aime ses moteurs fantastiques, avec un 1.5 et un 2.0 qui tournent à fond, et tout ça, avec une consommation de carburant presque ridicule.

Les expériences du siège droit, disent les copilotes habituels de Pep et Jose Antonio

En tant que copilote, aimez-vous voyager dans la MX-5 ?

Montse (copilote de Pep) : Oui, mais la NA est beaucoup moins confortable que la NC-ND, surtout pour les personnes de grande taille.

Loli (le copilote de José Antonio) : J'aime sentir le vent et le soleil, l'aspect de la route... n'importe quelle route et n'importe quel paysage sont beaucoup plus beaux dans la MX-5, et en plus, j'ai moins le vertige que dans une voiture normale, bien que parfois, si la route est très sinueuse, et que José Antonio est inspiré, je dois prendre de la biodramine...

Qu'est-ce qui fait de la MX-5 une voiture différente ?

Montse : Étant biplace et décapotable, elle permet d'obtenir des sensations impossibles à obtenir dans d'autres voitures.

Loli : C'est une voiture qui donne envie d'aller faire un tour, et aussi, c'est une voiture qui suscite la sympathie, les gens vous regardent avec un peu d'envie, mais une envie saine.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans l'AN ?

Montse : Son esthétique et sa petite taille.

Loli : Comme c'est beau, et j'aime que l'on ait la sensation d'être assis un peu plus haut que dans le ND.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans la DN ?

Montse : Le confort et la qualité de conduite.

Loli : Qu'il est très confortable, qu'il a toutes ces petites choses qui rendent la vie plus confortable, et que le coffre est un peu plus grand, juste assez pour partir en vacances.

Vous êtes un peu jaloux de la MX-5 de votre moitié ?

Montse : Absolument pas

Loli : Très ! C'est un vrai geek, et il en prend beaucoup plus soin que de moi ! Il la lave presque chaque semaine, et je ne veux même pas savoir combien il dépense en produits pour qu'elle soit toujours brillante...

Conclusion : la MX-5 est peut-être la voiture la plus authentique du monde.

La ND n'est pas très pratique, sa ligne plaira plus ou moins, il y a des voitures dans sa gamme de prix plus rapides et plus efficaces, mais aucune aussi authentique. De nombreux constructeurs automobiles conçoivent et commercialisent des voitures "halo", des voitures qui n'apportent que peu ou pas de bénéfices économiques, mais qui contribuent à améliorer l'image de la marque. La MX-5 est certainement la voiture halo de Mazda, un modèle qui suggère que la marque d'Hiroshima fabrique des voitures agréables à conduire ?

Mais la MX-5 a toujours été plus qu'une simple image pour la marque, et alors que le reste des voitures de sport ont grandi en taille et en puissance, le petit roadster japonais a été le seul à rester obstinément fidèle à ses principes de légèreté, de minimalisme et à l'idée d'offrir un plaisir quotidien.

Il est probable que Mazda aurait pu vendre plus de MX-5 (et c'est la plus vendue au monde dans sa catégorie), et à un prix plus élevé, s'ils avaient fait la MX-5 un peu plus grande et lui avaient donné un moteur plus puissant, et cela aurait apporté plus de profit à la marque... mais la ND est la preuve que chez Mazda il doit y avoir au moins un ou deux passionnés de voitures, des gens qui sont déterminés à faire une voiture amusante, et à la portée du plus grand nombre de fans possible ; et c'est quelque chose qu'aucune autre marque de voiture ne fait.

Merci Mazda !

Ajouter un commentaire de Les propriétaires de Mazda MX-5 NA et ND échangent leurs clés pour une journée
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.