pistonudos.com

Les SUV vont continuer à manger les monospaces

Un modèle semble aller à l'encontre de cette tendance, et il s'agit de la BMW Série 2 Active/Gran Tourer. L'idée apparemment la plus mauvaise de BMW - un monospace à traction avant - fait mieux sur le plan commercial que les poids lourds du segment. Seuls le Volkswagen Touran - qui bénéficie de l'effet de nouveauté - et le Citroën C4 Picasso se vendent davantage. Ces trois modèles se vendent à plus de 100 000 unités par an et sont basés sur des plateformes compactes (MQB, EMP2 et UKL, respectivement). La Classe B se maintient également en tant que modèle haut de gamme, et ce n'est pas qu'il y ait trop de concurrents : Audi n'a pas de réponse pour eux, tout comme la plupart des marques premium.


Les clients européens remplacent de plus en plus ces modèles par des crossovers ou des SUV, bien que la place centrale arrière soit moins bonne, que le volume du coffre ne soit pas nécessairement plus élevé, qu'ils ne soient pas objectivement plus sûrs ou que l'habitabilité effective soit réduite - à hauteur égale - parce que la carrosserie est plus séparée du sol. En d'autres termes, la perte de fonctionnalité est acceptée en échange d'un design plus cool et de garde-boue en plastique noir. Volkswagen elle-même est confrontée à une possible cannibalisation entre le Touran et le Tiguan Allspace (sept places).

Dans le segment des grands monospaces, plusieurs constructeurs ont décidé de remplacer les modèles de voitures particulières par des dérivés de véhicules utilitaires qui, en l'état actuel de la technique, font parfaitement l'affaire. PSA et Toyota, par exemple, font du Spacetourer, du Traveller et du Proace Verso, notamment la version "courte" de 4,6 mètres de long, leurs modèles de pointe pour le transport de passagers.


Le segment des monospaces a explosé avant la fin des années 1990. Les nouveaux modèles, dont la sensation de conduite est très proche de celle d'une voiture de tourisme, offrent un espace et une hauteur de plafond considérables sans pour autant dépasser les dimensions extérieures ; c'est ce qui se passerait dans un break dérivé d'une berline. Mais si le client moderne veut une garde au sol plus importante, même si cela n'a aucune utilité pratique, vous devez le servir ou il ira chez la concurrence.

Les monospaces B ont plus de difficultés à survivre, les monospaces C se maintiennent, mais au-delà, ils déclinent nettement.

Si les monospaces actuels ne présentaient pas autant de synergies avec les modèles compacts dont ils sont issus, ils auraient du mal à se justifier économiquement. Par exemple, l'Opel Zafira Tourer dépasse tout juste les 50 000 unités par an. S'il continue à chuter, cela ne vaut peut-être même pas la peine de le remplacer, maintenant que PSA et Opel ont tant misé sur les SUV. Le problème est plus perceptible sur les modèles qui ne sont pas vendus en dehors de l'Europe.

Mais en réalité, si vous n'optez pas pour un SUV, qui sont par définition les plus spacieux, les monospaces offrent toujours le meilleur espace intérieur - en général - car leur carrosserie est plus axée sur la fonction que sur la forme, et il en va de même pour le coffre. Les SUV et les crossovers, en soulevant le châssis du sol, réduisent les centimètres utiles. Si, en plus, pour imiter les voitures particulières, on réduit la hauteur du toit, le problème s'aggrave dans les deux sens. Il n'y a pas beaucoup de SUV où la deuxième rangée a trois vrais sièges, c'est plutôt 2+1, comme dans une compacte ou une berline.


Dans certains cas, le nouveau SUV ou crossover peut améliorer les dimensions intérieures du monospace qu'il remplace, par exemple en optimisant les plateformes et les structures à déformation programmée, mais ce n'est pas forcément le cas. Compte tenu de la vocation éminemment pratique de ces voitures, il est préférable de choisir avec des critères plus solides que le poncif "l'autre est plus cool".

Ajouter un commentaire de Les SUV vont continuer à manger les monospaces
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.