pistonudos.com

Contact : Volkswagen Touran 1.6 TDI

Le Touran a grandi et modifié ses proportions, en utilisant la nouvelle plateforme MQB. Elle est plus longue de 130 mm, plus large de 36 mm et plus courte de 6 mm, ce qui donne une hauteur de 4 527 mm, une largeur de 1 829 mm et une hauteur de 1 628 mm. L'empattement a augmenté presque autant que la longueur, 113 mm. Selon Volkswagen, elle dispose de 63 mm d'espace longitudinal supplémentaire.

Le segment des monospaces n'est pas mort, et le Touran est dans le top 3 européen.

En Espagne, elle est proposée avec sept sièges de série, avec un coffre d'une capacité de 633 litres lorsque la troisième rangée est repliée, ou de 137 litres avec tous les sièges dans le coffre. Lorsque les deuxième et troisième rangées sont rabattues, la capacité est de près de 2 000 litres. Si vous choisissez la version cinq places, sans supplément de prix, le coffre a une capacité de 743 litres. Les données de capacité sont considérées jusqu'au toit. Sur cette génération, le hayon est électrique en option, et peut être ouvert d'un mouvement de pied grâce à un autre supplément, "Easy Open".


Bien qu'il se soit développé en termes d'habitabilité, le résultat net est pratiquement le même que celui de la génération précédente car les sièges ont gagné en épaisseur. Cependant, l'espace est très utilisable grâce aux possibilités de réglage des sièges. Le siège du conducteur peut être placé à la fois dans la position typique d'une voiture de tourisme et dans une position plus proche de celle d'un fourgon ou d'un SUV, ce qui laisse plus d'espace pour les jambes à la deuxième rangée.


Les trois sièges du milieu sont réglables individuellement en longueur et en inclinaison du dossier, et offrent une grande liberté de réglage. Dans le Touran précédent, elles pouvaient être ajustées en longueur de 15 cm, maintenant de 20 cm. Si vous choisissez un Tiguan en pensant gagner de l'espace, vous avez tort, un minivan est mieux utilisé. Le siège central, bien qu'un peu plus étroit, est valable pour un long voyage ; même s'il dispose d'une table pliante, ce n'est pas une torture.

Les ceintures de sécurité, lorsqu'elles ne sont pas utilisées, sont bien attachées et ne sont pas une source de bruit ou de chocs.

Nous passons à la troisième rangée. Ces sièges se positionnent et se replient depuis le coffre en quelques gestes. Si la deuxième rangée est un peu rabattue vers l'avant, une personne de 1,7 mètre peut s'asseoir relativement confortablement, avec les pieds sous la deuxième banquette et les genoux au-dessus des hanches. L'accès à cette rangée ne posera aucun problème aux enfants et aux adultes d'âge moyen.

Le caractère familial est accentué par quelques innovations technologiques, comme le microphone placé dans les sièges avant pour que l'on puisse entendre, sans crier, les passagers de la troisième rangée, en profitant du système de haut-parleurs de la voiture. Cet équipement, appelé "amplification de la voix", est de série sur la version Sport et en option sur les autres finitions.

Il comporte jusqu'à 47 espaces de rangement à l'intérieur.

Le traditionnel miroir de surveillance a été remplacé par une caméra GoPro en option (application Cam Connect), qui permet de voir des images statiques des passagers arrière pendant la conduite, et des vidéos en temps réel en cas d'arrêt. Cela évite aux parents d'avoir à se retourner pour voir l'état de leur progéniture.


Il y a une climatisation à trois zones avec des filtres anti-fongique et anti-allergique, de série sur la Sport et incluse dans le pack de lancement de l'Advance. Deux des zones se trouvent à l'avant, la troisième zone se trouve au milieu du Touran. D'ailleurs, les deuxième et troisième rangées sont toutes deux équipées d'ancrages ISOFIX pour sièges enfants. La marque propose certaines solutions qui ne nécessitent pas l'achat d'un siège pour enfant, comme des sièges surélevés avec un support supplémentaire.

Si l'on s'inquiète de la capacité du Touran à effectuer de longs trajets, bonne nouvelle. En termes d'isolation acoustique, c'est très bien travaillé, et le bruit est assez dissimulé, y compris les moteurs. Elle offre également une qualité de roulement élevée, sans aucun cliquetis ni grincement. Contrairement à la Golf SV, toutes les versions disposent d'une suspension à quatre roues indépendantes.

Elle dispose de quatre types de suspension : standard, sport (abaissée), pour mauvaises routes (relevée) et DCC (variable). Dans ce dernier cas, en combinaison avec le système Drive Select, le conducteur peut choisir un réglage plus ferme ou plus confortable, selon les conditions de conduite. Les roues peuvent être de 16 à 18 pouces.

Les versions sportives sont équipées de pneus anti-crevaison (auto-obturant).

L'unité testée avait des roues de 16 pouces de modèle Trondheim avec des pneus Continental 205/60, je l'ai trouvé assez agréable dans l'ensemble, sans que le comportement dynamique soit encore plus régulier. Plus la jante est grande, plus le confort est faible, car il y a moins de pneu (profil). Seules les versions R-Line utilisent 18″. En aucun cas il n'y a de roue de secours, ils utilisent un kit anti-poinçonnage.


Parlons des moteurs. Elle propose trois moteurs à essence (1.2 TSI 110, 1.4 TSI 150 et 1.8 TSI 180) et trois moteurs diesel (1.6 TDI 110, 2.0 TDI 150 et 2.0 TDI 190), tous à quatre cylindres avec turbo et système Stop&Start. À l'exception du 1.2 TSI à essence, tous peuvent être équipés de la boîte DSG, et les deux plus puissants sont automatiques de série. La version testée est le 1.6 TDI, un diesel de 110 ch. Les versions plus puissantes ne sont pas encore disponibles, il faudra donc attendre encore un peu.

Le système Stop&Start est très souple, on le remarque à peine lorsqu'il fonctionne.

Bien que pour certains collègues, il s'agisse d'un moteur dynamiquement pauvre, je pense qu'en tant que moteur de base, il est plus qu'adéquat, pour autant que nous soyons prêts à utiliser la boîte de vitesses de la bonne manière. Sinon, on peut toujours choisir l'automatique (DSG). Pour l'utilisation que l'on suppose d'un minivan, avec deux adultes à bord, il a la bonne puissance. Une autre chose sera de monter de grandes rampes avec une charge complète ou en tirant une remorque.

Très raffiné, le 1.6 TDI est un moteur diesel agréable, qui réagit bien dans la majeure partie du compte-tours, d'environ 1 500 tr/min jusqu'à plus de 4 000 tr/min. La consommation est très raisonnable - 4,9 l/100 km selon l'ordinateur avec des trajets variés - et pour la plupart des familles, il n'y a pas besoin de plus de puissance. Pour les régions plus montagneuses, les conducteurs plus exigeants ou l'utilisation régulière de remorques, la puissance de 150 ch est plus justifiée.

Les moteurs TDI sont dotés d'un système de réduction catalytique sélective, c'est-à-dire qu'ils nécessitent un additif appelé AdBlue ou urée, qui est complété à intervalles réguliers. L'unité testée, entre les kilomètres qu'elle avait et ce qui restait de l'additif, le réservoir a tenu environ 10 000 kilomètres. Les intervalles d'entretien sont de 20 000 km, mais il n'est pas difficile de trouver l'additif et son prix ne pose aucun problème.

L'ordinateur de bord vous indique la quantité d'additif restante. Si elle s'épuise, le moteur ne démarrera pas.

La sensation de conduite du Touran est très similaire à celle d'une voiture de tourisme ou d'une berline, avec une conduite souple et une suspension standard. Le conducteur peut, s'il le souhaite, avoir une sensation plus proche de celle d'un SUV grâce à la suspension surélevée et à la position assise plus haute, le siège pouvant être relevé jusqu'à 7 cm. Il y a beaucoup de place sur le toit, dans mon cas, avec une taille moyenne, il me manquait deux poings de distance.

Sur le plan dynamique, il est satisfaisant, tant pour la boîte de vitesses et les pédales que pour le volant. Le conducteur sera conscient de tout, sans inconfort, avec une grande confiance. Même en forçant un peu les choses, elle s'avère agile et fiable, et même si elle n'est pas la référence du segment, elle manque de peu. Pour l'instant, toutes les versions du Touran sont à traction avant.

Pour ceux qui utilisent une remorque, ils disposent d'une assistance par capteurs appelée "Trailer Assist", qui permet de manœuvrer en marche arrière sans avoir la moindre idée ou avoir pratiqué. Il suffit de déplacer une roue pour indiquer où l'on veut aller, et le volant se déplace tout seul.

Les systèmes de sécurité méritent une mention spéciale, à commencer par les feux. Le xénon a été retiré, maintenant les LEDs sont la nouvelle tendance. Dans le système "de base", les feux de croisement et de route sont générés par des diodes, et pas seulement le feu de circulation diurne. Au-dessus, les phares sont adaptatifs et matriciels : les feux de route s'éteignent sélectivement pour éviter l'éblouissement, en maintenant l'éclairage dans les autres zones.

Les versions de base sont éclairées par des ampoules classiques. Les feux arrière à LED ne sont pas disponibles sur toute la gamme ; ils sont de série sur les versions 180-190 ch. À l'intérieur, le tableau de bord et les portes sont éclairés et, comme nouveauté de cette génération, nous trouverons également un rétroviseur sans cadre avec fonction anti-reflet.

Le nombre d'aides a été considérablement augmenté. Désormais, vous pouvez disposer d'un assistant d'embouteillage, d'un détecteur d'angle mort, d'un assistant de sortie de stationnement transversal (qui évite les collisions), d'un régulateur de vitesse actif avec freinage automatique, d'un assistant de maintien de voie, de feux de route automatiques et de bien d'autres choses encore.

Elle comprend des protections supplémentaires, comme le système anti-collision multiple, qui applique les freins à la première collision pour éviter d'être éjecté lors d'une nouvelle collision. En cas de déploiement des airbags ou de forte décélération, l'appel aux services d'urgence est automatique, anticipant la législation de 2018.

Elle possède cinq étoiles EuroNCAP 2015, plus difficiles à obtenir que par le passé.

Une autre nouveauté est le "Pre-crash", qui comme les Mercedes haut de gamme, avant de subir un accident (forte action de freinage) lève les vitres, ferme le toit ouvrant et prétend les ceintures de sécurité. En revanche, les systèmes de sécurité passive classiques, avec jusqu'à neuf airbags, et une carrosserie plus rigide de 25 % sont mis à l'écart.

Enfin, il y a les systèmes de sonorisation et d'infotainment. Vous avez le choix entre cinq options, à commencer par les trois de base (Composition), mais les plus intéressantes sont celles du haut de gamme (Discover). Du moins sophistiqué au plus sophistiqué, les écrans tactiles vont de 5 à 8 pouces de diagonale. Les deux premiers permettent l'utilisation d'applications et une intégration maximale avec les téléphones mobiles de dernière génération via Android Auto, MirrorLink ou Apple CarPlay.

Les modèles Discover disposent d'informations sur le trafic en temps réel, de points d'intérêt personnels, de l'importation à distance de destinations dans le navigateur, de prévisions météorologiques, de nouvelles, d'informations sur le stationnement, de prix du carburant, etc. Ces informations sont téléchargées sur Internet, via une deuxième carte SIM ou en partageant une connexion avec le téléphone mobile. Le modèle supérieur, Discover Pro, comprend Google Earth et Street View.

En bref, le saut par rapport à la génération précédente est principalement technologique et technique. Si nous valorisons les modèles de base, avec peu d'équipement, la différence n'est pas explosive, bien qu'elle ne recule en rien. En revanche, selon Volkswagen Espagne, il ne reste plus un seul exemplaire de la génération précédente. Les prix commencent à 20 800 euros, ce qui, comme d'habitude, ne concurrence pas les autres à la baisse.

Ajouter un commentaire de Contact : Volkswagen Touran 1.6 TDI
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.