BMW Série 3 2015

Comme d'habitude chez BMW, la Série 3 offre différents designs extérieurs selon la ligne de finition choisie (normale, Sport Line, M Line ou Luxury Line), ce qui fait que la même voiture peut porter des pare-chocs différents, comme vous le voyez dans les images ci-jointes.

Ce qui est commun à toutes les lignes est la première des nouveaux groupes de feux avant. Il existe deux types de phares, certains au xénon, d'autres "full LED". Les diodes électroluminescentes sont les plus attrayantes, avec un feu de jour qui dessine les deux projecteurs de chaque phare et se prolonge jusqu'à la calandre, conférant à la voiture une personnalité agressive et sportive.


Les clignotants, tant dans la variante "full LED" que dans la normale, deviennent maintenant un sourcil "qui angoisse le look" de la Série 3. D'autre part, BMW a mis à jour le design des pare-chocs. Les modèles de finition sportifs arborent un look semblable à celui de la M3, avec une allure authentiquement bonne, avec " puissance et largeur ". Les variantes de pare-chocs plus "conventionnelles" peuvent se vanter d'avoir des prises d'air plus larges et de donner à la voiture l'air "plus ancrée dans le sol".

À gauche, la version conventionnelle, à droite la version sportive avec le kit aérodynamique "eme".

En outre, le radar du régulateur de vitesse actif a été dissimulé avec succès derrière la calandre et ne semble plus faire saillie inutilement. À l'arrière, les groupes de feux sont également renouvelés dans leur technologie LED, mais à première vue, rien ne semble changer, pour être honnête. Vous avez le choix entre 16 couleurs, dont quatre nouvelles : "Bleu Méditerranée métallisé, Argent Platine métallisé, Jatoba métallisé et l'Individuel Champagne Quartz métallisé.


Dans la cabine, les différences sont également de détail. Plus de chrome apparaît autour de certains interrupteurs. BMW est synonyme de qualité supérieure en termes de matériaux et d'équipements. Il y a de nouvelles combinaisons de garnitures et de revêtements, et le magnifique volant "eme" fait son apparition.

Le navigateur "Professional" est également mis à niveau. Il est désormais capable d'apprendre des itinéraires plus rapidement, et si vous disposez d'une connexion internet (fournie par votre smartphone), il met à jour ses cartes directement par internet, sans que vous ayez à faire quoi que ce soit (les trois premières années, il le fera également gratuitement).

Quant aux groupes motopropulseurs, la gamme de moteurs est renouvelée et deux nouveaux blocs apparaissent. D'une part, la 330i reçoit un nouveau quatre cylindres à essence à injection directe, turbocompressé à double entrée, qui donne 252 chevaux et atteint, avec la carrosserie de la berline, une consommation moyenne de 5,5 litres aux 100 kilomètres avec la boîte automatique ZF à huit rapports.

Au-dessus, on trouve la 340i, avec le moteur six cylindres de trois litres, l'injection directe, la suralimentation par turbocompresseur à double spirale et le reste des inventions de BMW (tirage et levée variable des soupapes, par exemple). Il délivre 326 chevaux aux roues arrière, est capable de lancer la voiture de 100 à l'heure en 5,1 secondes et se contente de 6,5 litres de carburant aux 100 kilomètres avec la transmission automatique ZF à huit rapports.


BMW mentionne deux données qu'elle considère importantes au niveau de l'efficacité : La 318d Efficients Dynamics parvient à rester dans une moyenne d'émissions de CO2 par kilomètre parcouru de 99 grammes. Cela signifie avoir une consommation moyenne de 3,3 litres aux 100 kilomètres lorsqu'elle est équipée de la boîte automatique ZF à huit rapports, mais sans lésiner sur les performances : Il est capable de faire le 0 à 60 en 7,8 secondes avec ses 163 chevaux.

D'autre part fait mention de la 330e, la variante hybride rechargeable de la Série 3 qui arrivera dans quelques mois sur le marché et aura une puissance totale de 252 chevaux avec une consommation moyenne homologuée de seulement 2,1 litres aux 100 kilomètres.


Allez, en bref : des nouvelles pour garder en force le leader mondial des ventes du segment D premium, maintenant que la Classe C commence à "achuchar" avec sa nouvelle génération, et que la nouvelle génération de l'Audi A4 est juste au coin de la rue. Aujourd'hui, les variantes AMG et M3 mises à part, la Série 3 reste la référence dynamique, donc en ce sens, depuis le prisme de ceux qui recherchent la berline " conducteur ", il est clair qu'elle domine toujours. S'il s'améliore sur le plan du contenu et de l'esthétique, il aura plus d'atouts en sa faveur. Mais cela nous montre qu'en Europe, l'A4 peut faire mal si Audi sait comment frapper la bonne touche lors du lancement de son nouveau produit.

À propos, nous n'avons toujours pas de liste de prix actualisée pour la nouvelle et ... très vaste gamme de Série 3, mais nous continuerons à chercher au cas où nous la trouverions.



Ajouter un commentaire de BMW Série 3 2015
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.