pistonudos.com

Walter de Silva quitte Volkswagen

De Silva a commencé sa carrière en 1972, à l'âge de 21 ans, au Centro Stile de Fiat. En 1977, il quitte Fiat pour travailler au studio I.DE.A. sous les ordres de l'architecte Renzo Piano. Neuf ans plus tard, il revient dans le groupe Fiat pour devenir le directeur du design d'Alfa Romeo en 1986.

C'est sous sa direction qu'ont été créés certains des modèles les plus célèbres de la marque ces dernières années, comme la 156 (1997), la 166 (1998) et la compacte 147 (2000). Le design de ces modèles, notamment de la 156, a été l'une des clés de la renaissance d'Alfa Romeo à la fin des années 1990. Le design de la 156 est encore aujourd'hui l'un des meilleurs dont on se souvienne et qui n'a pas du tout vieilli. Curieusement, le 166 était prêt avant le 156, mais il a été décidé de retarder son lancement pour attendre le 156, qui allait se battre dans un segment plus concurrentiel. C'est pourquoi, malgré son arrivée plus précoce, la 156 semble plus moderne que la 166.


En 1999, Ferdinand Piëch l'appelle pour diriger le design de SEAT. À cette époque, Volskwagen voulait faire de SEAT l'Alfa Romeo du groupe, dans la branche sportive. Bien que certains des designs créés sous sa direction aient été critiqués à l'époque pour leur certaine ressemblance avec ceux d'Alfa Romeo, notamment celui de l'Ibiza avec la 147, la réalité est que c'est à cette époque que le design de SEAT a commencé à briller.

Les premiers travaux réalisés sous sa direction ont été les concept-cars Salsa (2000) et Tango (2001). Ces voitures conceptuelles ont jeté les bases du design de l'Ibiza et de la Córdoba en 2002, ainsi que de l'Altea (2004) et de la León (2005).


En mars 2002, il part chez Audi pour superviser le design d'Audi, mais aussi de SEAT et Lamborghini. S'il a eu peu d'influence sur ces deux dernières marques, son empreinte sur Audi est plus durable : il a imposé la calandre " single frame " avec l'Audi A6 (élue voiture de l'année en 2004 et premier modèle à l'utiliser). Parmi les modèles conçus sous son mandat figurent l'Audi Q7, l'Audi A5 et l'Audi TT 2006.

Enfin, depuis 2007, il est le directeur du design du groupe Volskwagen et supervise toutes les stratégies de design pour toutes les marques du groupe, de Skoda à Bugatti. Il est difficile de dire dans quelle mesure il a influencé le design de tant de marques dans cette dernière période, mais on dit qu'il n'aimait pas les designs de la Golf V, de la Passat CC et de la Scirocco laissés par son prédécesseur, Murat Günak. La première chose qu'il a faite a été de les modifier substantiellement pour atténuer un motif qu'il considérait comme exagéré.


Évidemment, le départ de De Silva n'a rien à voir avec le dieselgate. Cependant, Volkswagen devra se demander s'il faut trouver un remplaçant pour le poste de M. de Silva - créé par Martin Winterkorn spécifiquement pour M. de Silva - ou s'il faut l'éliminer pour faire des économies et faire face aux conséquences financières du scandale.

Ajouter un commentaire de Walter de Silva quitte Volkswagen
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.