pistonudos.com

Pourquoi la Toyota GT 86 n'a-t-elle pas réussi ?

Il est très reconnaissant de l'effort consenti par Toyota et Subaru pour investir dans le développement de la GT 86, une voiture halo de ceux qui n'apportent pas toujours des bénéfices, mais cela montre que dans ces marques il y a des gens qui aiment les voitures. Avec la GT 86, Toyota propose sa vision particulière de ce que devrait être une voiture conçue pour le conducteur et accessible : une voiture axée sur le plaisir et l'agrément de conduite, quelque chose comme la Mazda MX-5 Coupé dont beaucoup ont toujours rêvé... Toyota s'est associé à Subaru, qui fournirait son moteur boxer quatre cylindres et deux litres.


L'idée était de concevoir une voiture raisonnablement légère avec un moteur suffisamment puissant. En renonçant à la suralimentation - en raison de sa complexité - on obtiendrait une puissance progressive, et pour atteindre 200 ch avec un moteur aspiré de deux litres, Toyota a mis au point un système sophistiqué à double injection - directe à bas régime, et indirecte à haut régime - qui, en théorie, devrait permettre une élasticité raisonnable à bas régime, et en même temps, un moteur vif pouvant tourner à très haut régime.

Un châssis très élaboré, et son moteur boxer compact placé très bas et en arrière mettraient la cerise sur le gâteau avec un comportement amusant, neutre et, en même temps, très prévisible....

Comment est la GT86 ?

La GT 86 a tout ce dont une tête de piston a besoin pour s'amuser au volant, et pour un usage quotidien raisonnablement confortable : un comportement fantastique et divertissant, des sièges avant larges et confortables, deux sièges arrière d'urgence, une sensation "old school", un coffre relativement grand -pour un coupé court-, un prix relativement accessible...


L'esthétique agressive et très séduisante met la cerise sur le gâteau et voilà, nous avons la voiture parfaite pour le jeune pistonudo, qui apprécie les avantages d'une architecture parfaite et une sensation de conduite très raffinée tout en étant analogique, très old school.

Les inconvénients ? En fait, très peu : le moteur n'est pas une bombe - surtout à mi-régime -, mais il fonctionne assez bien, et l'habitabilité arrière est très correcte pour deux adultes, surtout si les occupants placent les sièges un peu en arrière, mais personne de sensé ne s'attendrait à une bonne habitabilité arrière dans une telle voiture à propulsion.

Alors où est le problème, pourquoi ne se vend-il pas plus ?

Le problème est que le client type de la GT 86 doit répondre à un certain nombre d'exigences qu'il est difficile de trouver chez une seule personne : tout d'abord, il doit s'agir de quelqu'un qui n'a pas besoin de la praticité et des sièges arrière " adultes " d'une compacte, ou qui peut se permettre une deuxième voiture. De plus, il doit avoir le piston suffisant pour comprendre que la puissance et les performances de la GT86 sont plus que suffisantes, et bien sûr, il doit aimer utiliser le levier de vitesses car le moteur de la GT 86 n'a pas le couple à bas et moyen régimes des moteurs suralimentés habituels d'aujourd'hui. Il existe cependant une version automatique, peu recommandable.

D'autre part, il faut avoir un certain pouvoir d'achat pour acheter une voiture qui avoisine les 30 000 euros, et qui n'appartient pas à une marque considérée comme " premium "... et enfin, et c'est peut-être le plus important, il faut avoir un cœur jeune pour tomber amoureux d'une esthétique très agressive, jeune et expressive, qui attire beaucoup l'attention....


En bref, les clients qui aiment la GT 86 telle qu'elle est doivent être pistonnés, jeunes - du moins dans l'esprit -, ne pas avoir à transporter fréquemment plus d'un ami, ne pas avoir de trop grands besoins d'espace, ils doivent avoir assez d'argent, et aussi ne pas être trop conditionnés par la "marquitis"... En connaissez-vous beaucoup qui remplissent ces conditions ?

Un autre détail à prendre en compte est que le public cible de ce type de voiture n'a pas le même pouvoir d'achat que ces derniers temps, et a tendance à acheter des voitures plus pratiques.

Pour que la GT 86 ait le succès escompté auprès des jeunes, il aurait fallu qu'elle soit beaucoup moins chère - la MX5, par exemple, a des versions d'entrée de gamme beaucoup plus accessibles - je sais, c'est difficile, mais 30 000 euros, c'est beaucoup d'argent. Et puis, il y a beaucoup de jeunes qui pensent que 200 ch, ce n'est pas assez, et que pour qu'une voiture soit cool, il faut qu'elle ait été fabriquée dans un certain pays d'Europe centrale qui ne fabrique plus de voitures de ce type... Une version de base aurait moins de puissance, rien de fou il y a encore 10 ans, avant la dictature des turbos.

Personnellement, je pense qu'il aurait été beaucoup plus judicieux d'opter pour une esthétique plus élégante et classique, un design axé sur les pistonudos plus matures, -qui après tout, sont ceux qui peuvent dépenser 30 000 euros pour une voiture de sport 2+2-. Je sais de quoi je parle parce que je connais bien la clientèle de la MX-5, une clientèle qui, bien qu'un peu moins sportive, coïncide à bien des égards avec la clientèle potentielle de la GT 86. Mon expérience me dit que la nouvelle génération de la MX-5 -avec un design beaucoup plus agressif et expressif que les générations précédentes-, Mazda a réussi à capter une clientèle beaucoup plus jeune, tandis que les plus âgés préfèrent le design plus classique et discret des générations précédentes du roadster japonais.


C'est pourquoi je pense que la grande erreur de la GT 86 est son esthétique, trop axée sur la clientèle jeune. Ce n'est pas qu'elle n'a pas un bon design - que le restylage a un peu gâché -, au contraire, la GT 86 originale était une voiture vraiment attrayante, avec des formes très intéressantes à l'avant et une silhouette et des proportions très réussies, c'est juste que son design était trop axé sur l'agressivité et l'expressivité.

À mon avis, la GT 86 aurait dû opter pour un style plus décontracté et classique, je pense que de cette façon elle aurait atteint un public plus mûr -et donc, avec un plus grand pouvoir d'achat-, et je ne pense pas qu'un design plus propre et classique aurait soustrait des ventes parmi les jeunes, car les jeunes pistonards aiment aussi les designs classiques et bien proportionnés. Et pour illustrer mon idée, j'ai pris la liberté de faire un croquis rapide de mon idée de GT 86, avec des proportions qui correspondraient à l'emballage de la GT 86, et -je ne le nie pas- très inspirée par la belle 2000GT.



Qu'en pensez-vous ? Aurait-il été préférable pour la GT86 d'avoir un design plus propre et plus classique ?

Ajouter un commentaire de Pourquoi la Toyota GT 86 n'a-t-elle pas réussi ?
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.