pistonudos.com

Les clés de la nouvelle Audi Q2

Le nouveau Q2 inaugure un segment au sein des grandes marques Premium actuelles, certains pourraient faire remarquer que la Mini Countryman, par son prix et son positionnement, a été la première à faire le saut vers ce segment. Avec ses 4,10 mètres de long, le crossover Mini serait le pionnier parmi les marques Premium à miser sur ce segment. Mais en l'analysant froidement, l'acheteur potentiel de la Mini n'est généralement pas celui qui s'adresserait à une marque allemande traditionnelle comme BMW, Mercedes ou Audi, que les gars de Munich connaissent bien et qui ont donc accordé de nombreuses licences stylistiques à Mini pour créer une marque très distincte avec la société mère, l'allemand BMW.


En outre, le Countryman est plus petit que le Q2, de 9 centimètres exactement. Des centimètres très précieux qui, à l'heure de la vérité, se remarquent dans l'espace entre les jambes désignent la rangée de sièges arrière ou la disposition du coffre. La Countryman est la seule voiture actuelle qui pourrait rivaliser avec la Q2 en termes de qualité de finition. Il est vrai que dans peu de temps ce modèle sera renouvelé et connaissant la tendance de Mini il ne serait pas surprenant qu'il soit à la hauteur du Q2.

En étant la première ou la deuxième à entrer dans un segment si important en termes de ventes, l'Audi Q2 veut reprendre le bon travail fait par les Nissan Juke, Renault Captur, Peugeot 2008, Opel Mokka ...., etc. Un véhicule du segment SUV-B qui, mois après mois, a augmenté sa part de marché et a réussi à engloutir de nombreuses ventes à l'indiscutable segment C et au classique segment B où l'on trouve les célèbres Ibiza, Corsa, 2008, Clio ...., etc.


Lorsqu'il s'agit de choisir un nouveau modèle, de nombreux clients se sont concentrés sur ce type de véhicule qui reflète la dernière tendance du marché, une carrosserie de SUV haut de gamme avec une grande habitabilité intérieure. Ces caractéristiques sont très appréciées par les familles moyennes pour différentes raisons, son faux sentiment de sécurité pour être dans une position supérieure, pour "ressembler à un véhicule de catégorie supérieure", pour supprimer le permis parental qui vous dirigerait vers un monospace, pour son habitabilité......, etc.

Cette fois-ci, il n'en a pas été ainsi, puisque c'est le premier des trois Allemands à franchir le pas et à miser sur le B-SUV. Un pari très intéressant et qui pourrait rapporter beaucoup d'argent, vous savez qui frappe le premier, frappe deux fois.

Il est temps d'analyser la nouvelle Audi Q2. Nous commençons par la partie qui a fait le plus parler d'elle, son esthétique. J'ai déjà avancé que pour moi a été un succès, un design différencié du reste de la gamme actuelle. Une utilisation incisive des angles et des bords, des détails très uniques tels que le changement de couleur du pilier C, noir, aluminium ... ne serait pas déraisonnable de trouver plus d'options de couleur dans cette partie du Q2 comme politique de personnalisation. Une zone qui se distingue du reste de la voiture et qui transmet la sportivité et l'exclusivité.

L'avant est le plus "traditionnel" : on retrouve la grande calandre hexagonale Singleframe, déjà présente sur le reste de la gamme. Les feux avant ont été réduits, comme pour indiquer qu'il est plus petit que les Q3, Q5 et Q7, ce détail nous donne l'impression que la calandre domine l'avant.


A partir du pilier A commence le véritable changement esthétique de ce modèle, le design incurvé est abandonné et on mise sur les bords et les droits. Si nous regardons de près le côté, dans la zone des poignées apparaît un biseau qui rompt avec le bord principal, un détail très polygonal qui donne beaucoup de caractère à l'ensemble et nous avançons que cette voiture a un design différentiel.

À l'arrière, nous continuons à trouver cette charge stylistique, de nombreux bords et les détails de la nouvelle cale. Les pilotes, très critiqués pour leur ressemblance avec la Volkswagen Polo, sont parfaitement intégrés à l'ensemble. Il est vrai que j'aurais exigé d'eux plus de dose de design, plus quadratique, plus agressif, avec plus d'arêtes. Mais nous passerions d'un design "pour tous" avec l'actuel, à un design pour les puristes et les amateurs de véhicules révolutionnaires. Le premier donne de l'argent et crée des centaines de ventes, le second tend à marginaliser le véhicule mais réjouit nos cœurs d'amoureux du design industriel.

A l'intérieur, on retrouve un tableau de bord très similaire à celui de l'Audi A1. Il est vrai qu'il a reçu quelques changements, son nom parfait serait une évolution du design qu'Audi nous a présenté dans le tableau de bord de l'A1. Nous trouvons plus de fraîcheur et plus de personnalisation dans le tableau de bord du Q2, si nous le comparons à celui dont dispose l'actuelle A1. Le design révolutionnaire et rectiligne qui s'enorgueillit à l'extérieur, n'a pas été transféré à l'intérieur. Audi reste attaché à un design sportif et à des lignes fluides et légères où les aérateurs sont très présents et les boutons peu nombreux.


Les dimensions du nouveau SUV de la marque aux quatre anneaux sont très compactes. Le susdit 4,19 mètres de long, 1,79 mètres de large et 1,51 mètres de haut. L'empattement du batalle, dit de bataille, est de 2,60 mètres. Ce véhicule, par mesure, concurrencerait la Jeep Renegade ou l'Opel Mokka.

Dans la section des moteurs on ne trouve pas de nouveauté remarquable, en misant toujours sur la même mécanique que nous connaissons déjà : Dans les moteurs à essence 1.0 TFSI 116 ch, 1.4 TFSI COD 150 ch (intègre le système de déconnexion des cylindres) et 2.0 TFSI avec 190 ch et diesel TDI 116 ch et 2.0 TDI avec 150 ou 190 ch. Pour l'instant, aucune version hybride, hybride rechargeable ou entièrement électrique n'a été confirmée. Mais il ne serait pas déraisonnable de penser que dans un court laps de temps, Audi mise sur une version hybride.

Comme prévu, Audi intégrera son système de transmission intégrale quattro dans ce modèle. En standard, nous le trouvons associé aux mécaniques les plus puissantes, le 2.0 TFSI et le 2.0 TDI 190 ch. Le reste des moteurs quittera l'usine avec une traction avant, à l'exception du 2.0 TDI mécanique de 150 ch et du 1.4 TFSI COD de 150 ch si vous pouvez commander en option le système de transmission intégrale quattro. Ce système est basé sur le célèbre embrayage multidisque Haldex que nous connaissions déjà d'Audi.

Les versions 2.0 TFSI et 2.0 TDI 190 ch disposent de quatre roues motrices (via un embrayage multidisque Haldex), tandis que pour le reste, c'est à l'avant. En outre, les versions 2.0 TDI 150 ch et 1.4 TFSI COD 150 ch peuvent être commandées avec les deux systèmes d'entraînement.

Audi a configuré son nouveau Q2 avec une transmission manuelle à six vitesses. Pour les versions plus frugales, elle est proposée avec une boîte automatique à double embrayage S tronic à sept rapports. Cette boîte de vitesses automatique est également proposée en option pour les autres versions.

Sur le plan technologique, le Q2 dispose de tous les gadgets de ses grands frères. En option, elle propose un tableau de bord entièrement numérique, que nous pouvons voir sur un écran de 12,3 pouces situé dans la zone traditionnelle de la boîte à montres. Ce système est connu sous le nom d'Audi Virtual Cockpit et vous permet de configurer votre infographie de manière personnalisée, qu'il s'agisse de visualiser le système de navigation, le système d'infodivertissement, le système de traction, les informations sur le moteur ...., etc. Le système d'infodivertissement MMI Navigation Plus qui intègre le Q2 est la dernière fournée de technologie, on le retrouve principalement sur un écran situé en haut du tableau de bord. Cet écran est caché lorsque nous éteignons le véhicule et possède une connectivité avec les systèmes Carplay d'Apple et Android Auto de Google. Ce système offre la possibilité de se connecter à Internet via le réseau WIFI.

Les systèmes d'aide à la conduite et de sécurité active sont également les protagonistes du Q2. Le constructeur allemand nous a avancé qu'il dispose d'un assistant de conduite dans les embouteillages limité à 65 km/h, un système quasi-autonome d'aide à la conduite dans les embouteillages. Reconnaissance des panneaux de signalisation, alerte et avertissement pour changement de voie involontaire, système d'assistance au stationnement en batterie et en ligne ou affichage tête haute. Un système qui nous informe des données de conduite les plus importantes sur le pare-brise afin que nous n'ayons pas à baisser les yeux vers le tableau de bord.

Un des détails qui fixe toujours les acheteurs de tels véhicules est la capacité du coffre, l'Audi Q2 offre 405 litres de capacité. Une figure qui se situe au milieu du tableau, si on la confronte à ses rivaux. Pour nous donner une idée qui a plus de coffre est le Honda HR-V avec 470 litres et le moins le Peugeot 2008 avec 338 litres. Audi propose également en option le système d'ouverture automatique du hayon, un "mains libres" parfait pour quand on est chargé du sac à provisions.

En bref, malgré un design révolutionnaire par rapport au reste de la gamme Audi. Ce modèle cherche à être un best-seller et a donc inclus tous les détails qu'un acheteur moyen haut de gamme exige dans un modèle de ces caractéristiques. Beaucoup de technologie, un design différenciant, une qualité intérieure et une sécurité.

Bien que ce soit très subjectif, je souligne encore une fois que le design du Q2 m'éblouit et maintenant je lance la question : Aimez-vous le nouveau pari d'Audi dans le territoire des SUV ?

Ajouter un commentaire de Les clés de la nouvelle Audi Q2
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.