pistonudos.com

Toyota va remplacer le moteur à essence 1.3 par un nouveau 1.5


Alors que la plupart du segment B fait le plein de trois cylindres turbocompressés de plus de 100 ch, Toyota maintient sa confiance dans l'admission naturelle et l'équilibre mécanique d'un quatre cylindres. Le nouveau moteur de la famille ESTEC délivre une puissance de 111 ch et un couple maximal de 136 Nm à 4 400 tr/min, avec 118 Nm disponibles à 2 000 tr/min. L'un des maux endémiques du 1.33 sortant est son manque de puissance, qui oblige à faire un usage plus intensif de la boîte de vitesses pour avoir une réponse correcte.


Suivant les mêmes règles d'homologation que celles utilisées actuellement, à savoir le NEDC, le nouveau moteur réduit la consommation de carburant jusqu'à 12 % (avec la boîte de vitesses CVT) par rapport à son prédécesseur. Au lieu de réduire la consommation de carburant en retirant un cylindre (ce qui réduit théoriquement les pertes par frottement de 25 %), les ingénieurs se sont concentrés sur l'optimisation du processus de combustion. Les stratégies déjà vues dans les versions hybrides ont été utilisées dans les moteurs qui sont combinés avec des moteurs électriques.

Le système VVT-iE a été réglé pour permettre un délai supplémentaire dans la fermeture des soupapes d'admission, c'est-à-dire que le moteur peut fonctionner soit en mode Atkinson (taux de compression plus faible), soit en mode Otto. Dans ce dernier cas, le moteur tourne à un rapport serré de 13,5:1, parmi les plus élevés du secteur. Mazda, l'un des principaux partisans du rightsizing, utilise le rapport 14:1 dans ses moteurs SKYACTIV. La maximisation du taux de compression améliore les performances, tandis que le cycle d'Atkinson est utilisé pour exploiter davantage l'énergie thermique de l'essence à faible et moyenne charge.

Selon Toyota, le nouveau moteur a un rendement de 38,5 %, soit l'un des plus élevés au monde pour les groupes motopropulseurs non hybrides.

Non seulement elle pollue moins, mais elle va aussi plus loin : la nouvelle Yaris 1.5 fera le 0-100 km/h en 11 secondes, soit 8 dixièmes de seconde de moins, et gagnera 1,2 seconde dans la reprise 80-120 km/h en cinquième vitesse, autrement dit, elle le fera en 17,6 secondes. Le communiqué de presse ne mentionne à aucun moment l'injection directe, de sorte que l'auteur suppose que l'utilisation de l'injection multipoint est maintenue. L'avantage de cette solution est qu'elle génère moins de particules toxiques, ce qui sera davantage surveillé avec Euro 6c. Le communiqué de presse ne mentionne pas non plus de filtre à particules dans l'échappement, alors que de nombreux moteurs trois cylindres à injection directe en auront besoin.


Une autre astuce pour réduire la consommation est l'utilisation d'EGR et de collecteurs d'échappement refroidis, de sorte que les températures de combustion sont plus basses. L'avantage de cette astuce est qu'il n'est pas nécessaire d'enrichir le mélange de carburant pour obtenir cet effet, ce qui permet au moteur d'être moins assoiffé lorsqu'il roule à grande vitesse.


Nous ne savons toujours pas quel moteur sera utilisé pour la Yaris Sport de 210 ch, mais n'excluons pas la possibilité qu'il s'agisse du nouveau 1.5, mais avec un bel escargot. Une autre possibilité est que son partenaire moteur, BMW, cède le moteur 2,0 litres turbocompressé de la MINI Cooper S.

Ajouter un commentaire de Toyota va remplacer le moteur à essence 1.3 par un nouveau 1.5
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.