pistonudos.com

Renault Mégane IV

NOUVELLES

Pablo Mayo Sanz
@pablomayosanz
:
:
:
:

Au moment de renouveler son best-seller, Renault a suivi la tendance et propose un modèle plus conservateur qui n'a rien à voir avec les formes torturées des Mégane de deuxième et troisième génération. Malgré tout, elle conserve cette petite touche déconcertante que toutes les Méganes avaient à l'époque de leur lancement. Dans le cas de cette quatrième génération, c'est le traitement de la partie arrière.

Avec des vitres latérales arrière qui me rappellent la Classe A, des ailes musclées semblables à celles du Kadjar et des feux arrière qui semblent maintenir le losange de Renault en position, il y a une multitude de lignes et de couches dans lesquelles l'œil se perd. Heureusement, en direct, les formes "fonctionnent" bien et ne deviennent pas aussi lourdes qu'il n'y paraît sur les photos. La face avant, quant à elle, ne nous surprend pas, puisque nous l'avons déjà vue sur la Talisman.


Comme ses rivales Volkswagen Golf et Peugeot 308, la nouvelle Mégane doit avoir une présence sur route plus flatteuse, exprimant la sérénité et la robustesse. Comment ? En allongeant la voiture de 64 mm (elle mesure désormais 4,36 m de long pour un empattement de 2 669 mm), en élargissant la voie (+47 mm à l'avant et +39 mm à l'arrière) et en abaissant légèrement la voiture (-25 mm).

A l'intérieur, on retrouve un tableau de bord plein de similitudes par rapport aux derniers lancements de la marque, comme l'Espace ou la Talisman. Par exemple, elle dispose également de l'énorme écran tactile de 8,7 pouces, du moins dans les versions les plus équipées. Le tableau de bord numérique provient de la Talisman. Le coffre de 434 litres représente une amélioration de 30 litres par rapport à la Mégane actuelle et 54 litres de plus que la Golf.


La nouvelle Mégane partage sa plateforme CMF-CD avec, entre autres, les Renault Kadjar, Espace et Talisman. Ainsi, la Mégane a accès à de nouveaux équipements, comme le 4Control 4 roues directrices que nous avons testé sur l'Espace et que la Mégane sera présente dans la finition GT développée par Renault Sport. La GT sera équipée d'une transmission automatique à double embrayage avec Launch Control et fonction Multi Change Down, qui permet de rétrograder de plusieurs rapports à la fois. (Espérons que son comportement soit plus réaliste que sur l'Espace).

Nous continuons avec l'équipement. Renault offrira désormais à la Mégane un affichage tête haute en couleur, des sièges avec fonction de massage, un régulateur de vitesse adaptatif et le système Multi Sense, qui permet de configurer différents paramètres de la voiture comme la réponse du moteur à l'accélérateur, la fermeté de la suspension ou la vivacité du 4Control. Selon les finitions, les équipements seront optionnels ou non.

La gamme de moteurs comprendra quatre moteurs diesel et trois moteurs à essence. En diesel, la gamme comprend le 1.5 dCi 90 ch avec transmission manuelle, le même 1.5 dCi en version 110 ch avec transmission manuelle ou automatique, le 1.6 dCi 130 ch et le 1.6 dCi en version biturbo de 165 ch pour la finition GT.


Dans la gamme essence, la GT sera disponible avec le 1.6 TCe de 205 ch que nous avons vu dans la Clio RS et le nouvel Espace. Cependant, les 1.2 TCe en 100 ch et 130 ch seront les meilleures ventes de la gamme essence.

Enfin, Renault a confirmé qu'une version hybride diesel-électrique arrivera en 2017 avec des émissions de CO2 homologuées de 76 g/km et une consommation moyenne homologuée de 3 l/100 km.

Les prix de la nouvelle Mégane et la date de son lancement commercial ne sont pas encore connus. Mais nous savons que la nouvelle Mégane commencera à être produite à Palencia à la fin de cette année ou au début de 2016.

Ajouter un commentaire de Renault Mégane IV
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.