Toyota, Nissan et Honda s'associent pour créer un réseau de centrales hydroélectriques au Japon


Cette initiative rejoint un projet lancé en 2014 par le gouvernement japonais pour soutenir financièrement la création d'une infrastructure de ravitaillement en hydrogène à l'échelle nationale. Toyota aura un FCV sur le marché avant la fin de 2015 (la Mirai, vous savez) tandis que Honda et Nissan travaillent pour avoir leurs modèles respectifs en 2017.

Et, comme nous l'avons déjà mentionné ici, la course pour déterminer quelle sera la technologie prédominante dans une future automobile "sans émissions directes" aura autant à voir avec le progrès technologique qu'avec le progrès logistique.



Ajouter un commentaire de Toyota, Nissan et Honda s'associent pour créer un réseau de centrales hydroélectriques au Japon
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.