pistonudos.com

Skoda Kodiak

Avant qu'il ne soit officiellement dévoilé au Mondial de l'Automobile de Paris, Skoda nous dévoile tous les détails de son nouveau SUV.

Comme ses frères et sœurs susmentionnés (Volkswagen Tiguan et SEAT Ateca), le Kodiaq est basé sur la plateforme MQB du groupe Volkswagen. Les dirigeants de Skoda ont clairement indiqué dès le départ l'importance du nouveau Kodiaq pour la marque. Son alternative la plus directe au sein du groupe VAG sera le Tiguan à empattement long. Il est plus grand que l'Audi Q5, mais plus petit que le Q7 ou le Volkswagen Touareg. Bien que Skoda ait initialement prévu un SUV à cinq places, elle a décidé qu'une troisième rangée de sièges ne serait finalement pas une mauvaise chose.


C'est pourquoi la marque tchèque proposera deux alternatives, avec cinq et sept pazas. La deuxième rangée peut être déplacée longitudinalement jusqu'à 18 centimètres, soit pour augmenter le volume de chargement du coffre, soit pour offrir plus d'espace pour les jambes. Dans la version sept places, la troisième rangée de sièges est entièrement rabattable et affleure le plancher, de sorte qu'elle n'entrave ni ne diminue le volume du coffre. Avec un coffre de 720 litres (2 065 litres si les sièges sont rabattus) dans la version cinq places, le Kodiaq se positionne comme le SUV avec le plus grand coffre de sa catégorie. Aucune autre voiture de cette longueur ou moins n'offre autant d'espace pour les bagages.

La philosophie "Simply Clever" est toujours présente dans ce nouveau modèle, c'est-à-dire des petits détails qui rendent la vie plus confortable et ont un coût symbolique. Le Skoda Kodiaq introduit certains concepts tels que des protections en plastique sur les bords des portes, qui se déploient automatiquement pour éviter d'endommager le véhicule dans les garages ou les parkings. Elle dispose également d'un verrouillage de sécurité électrique pour les jeunes passagers, ainsi que d'un pack confort de sommeil comprenant des appuis-tête spéciaux pour les longs trajets. D'autres solutions ont été dévoilées lors de la présentation du Kodiaq à Berlin, comme le parapluie inséré à l'intérieur de la porte du conducteur (solution déjà vue dans la Skoda Superb) ou une raclette pour les jours de froid, intégrée dans la trappe du réservoir de carburant (déjà vue dans l'Octavia).


En termes de connectivité et d'infodivertissement, le nouveau Skoda Kodiaq dispose du système Swing avec écran de 6,5 pouces, qui avec Skoda Smartlink est compatible avec Apple CarPlay, Android Auto et Mirrorlink. Cette section peut être améliorée en option avec le système Bolero (écran de 8 pouces et avec la fonction ICC pour la communication interne de la voiture), l'Amundsen ou le Columbus, qui ajoute une mémoire de 64 Go et un lecteur DVD, ainsi qu'un hotspot WiFi. Comme l'Ateca, le Kodiaq comprend également la Phonebox, un petit trou réservé à la recharge sans fil du téléphone grâce à la norme Qi.

Dans le Skoda Kodiaq sont disponibles dans une variété de systèmes d'aide à la conduite. Les caméras Area View affichent sur l'écran l'environnement le plus proche de la voiture, comme le fait le Tiguan. Autre nouveauté, lorsqu'une remorque est attelée, le système Tow Assist prend en charge les manœuvres de recul, une fonction déjà présente sur le Q7. La nouvelle fonction de protection prédictive des piétons complète le Front Assist ou le freinage automatique. Le système de contrôle de la distance de stationnement avec fonction de freinage, également nouveau, facilite les manœuvres de stationnement de sorte que la voiture freine automatiquement lorsqu'elle détecte un obstacle.

Par ailleurs, au niveau de la sécurité, Skoda propose le programme Care Connect, qui permet l'accès à distance au véhicule, l'appel d'urgence en cas d'accident et l'envoi d'informations sur l'état du véhicule au concessionnaire avant son entretien. Le tout est complété par l'alerte de collision avec freinage d'urgence (de série), la détection des piétons, le régulateur de vitesse adaptatif, l'alerte de franchissement de ligne et la détection de la fatigue du conducteur, ainsi que l'aide au stationnement.


En ce qui concerne les groupes motopropulseurs, cinq moteurs différents seront disponibles : deux diesel et deux essence. Le moteur le plus puissant sera le moteur à essence TSI de 180 ch qui, selon la marque, assurera une conduite dynamique. Ce moteur ne peut être équipé que de la transmission intégrale et de la boîte automatique DSG. Les autres moteurs de la famille TSI sont complétés par les 1.4 TSI 125 ch et 150 ch, disponibles en traction avant et en transmission intégrale (seulement 150 ch), respectivement en version manuelle ou automatique. Les moteurs diesel complètent le tableau avec le fameux 2.0 TDI de 150 ou 190 ch. La première, comme l'essence de même puissance, sera disponible avec une boîte de vitesses manuelle et une traction avant ou intégrale, tandis que la version la plus puissante aura la traction intégrale et la DSG de série.


Comme le SEAT Ateca, le Skoda Kodiaq disposera également d'un sélecteur avec quatre modes de conduite : Normal, Eco, Sport et Individual. Pour les versions à transmission intégrale, un mode "neige" est ajouté, qui facilite la mobilité dans des conditions de très faible adhérence. Ceci, ainsi que la garde au sol de 194 mm, peut permettre au Kodiaq de se déplacer dignement sur des terrains peu compliqués, à condition d'avoir les bons pneus. Le communiqué de presse affirme qu'il s'agit d'un "véritable tout-terrain", mais nous ne partageons pas cet enthousiasme.

Le nouveau Kodiaq sera officiellement dévoilé au Salon de l'automobile de Paris, et les concessionnaires pourront choisir parmi trois niveaux de finition (Active, Ambition et Style), le plus basique commençant à 26 000 euros. Elle leur parviendra en mars 2017.

Ajouter un commentaire de Skoda Kodiak
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.