Tesla dépasse General Motors (en bourse)

Sur la base des données actuelles, le cours de l'action General Motors au NYSE est de 51,20 milliards de dollars. Tesla vaut déjà 51,93 milliards de dollars, et Ford est déjà loin derrière. Récemment, un analyste de Piper Jaffray a modifié sa recommandation, passant de neutre (223 dollars) à surpondérée (368 dollars). En d'autres termes, de sous-évalué à surévalué. En quelques jours, le cours de l'action a franchi la barrière des 300 dollars par action.

En février 2016, le cours de l'action de Tesla représentait la moitié de ce chiffre.

Il est très possible que le prix de l'action de Tesla soit supérieur à sa valeur réelle sur le marché. Il y a certainement des courtiers qui parient déjà contre l'entreprise, c'est-à-dire que si ses actions baissent, ils vont s'enrichir. Pour l'instant, le principal actionnaire reste Elon Musk, fondateur et PDG, qui possède un peu plus d'un cinquième des actions. S'il vendait sa participation, il pourrait s'arrêter de travailler pour le reste de sa vie et pour deux ou trois générations de ses descendants. Mais l'entrepreneur n'a pas encore tapissé la moitié de la planète de panneaux solaires, de batteries géantes, de voitures électriques, réinventé le ferroviaire avec Hyperloop, conquis Mars... Il n'a pas le temps de dépenser autant d'argent.


J'ai peur qu'il y ait un peu de bulle dans tout ça. Tesla n'a JAMAIS affiché de bénéfice sur une année fiscale complète, et en 2016, elle a produit environ 80 000 voitures, bien loin des près de 10 millions de General Motors. Tesla possède une usine aux États-Unis (Fremont, Californie) et la gigafactory de batteries (Reno, Nevada). Combien d'usines possède General Motors ? Quel réseau de concessionnaires possède l'un ou l'autre ? Quoi qu'il en soit, la comparaison est totalement odieuse.


Il est vrai que General Motors a eu besoin de l'argent de l'Oncle Sam pour éviter la faillite il y a huit ans. Goliath a donc ses faiblesses, mais la leçon est censée avoir été retenue. GM accorde de moins en moins d'attention aux activités non rentables (ou non rentables), c'est pourquoi il vend Opel et Vauxhall à PSA. Goliath abandonne presque l'Europe, restant un exportateur de Cadillacs, Corvettes et Camaros. Pourtant, il est difficile de justifier objectivement le cours de l'action TSLA par rapport à GM. J'espère qu'il ne se passera pas la même chose que ce qui s'est passé à l'époque avec les Tulipes.

La position de Tesla est loin d'être solide, l'entreprise n'a toujours pas vendu massivement son modèle 3 favori et n'a pas réussi à augmenter son volume de production de 80 000 à 500 000 unités par an. Si quelqu'un veut investir dans Tesla, c'est très bien, mais sachez que le marché boursier est parfois aussi rationnel qu'un adolescent sur le point de toucher son premier sein.

La Deutsche Bank a récemment averti que la hausse des taux d'intérêt compliquera la poursuite de la croissance des ventes aux États-Unis. Le Financial Times rapporte que les défaillances de crédit sont en hausse (à quoi cela nous fait-il penser ?). Si la situation persiste, elle affectera les fabricants en fonction de leur sol. Par conséquent, avant de placer de l'argent dans le secteur automobile américain, il faut garder la tête froide. Cela vient de quelqu'un qui a acheté pour 400 euros d'actions GM juste avant le renflouement ; elles ne valent plus rien et valent moins. Hé, mais celui qui ne risque rien, ne gagne rien. Tesla est synonyme de risque, ce n'est pas un pari sûr, mais hélas, si ça se passe bien...




Ajouter un commentaire de Tesla dépasse General Motors (en bourse)
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.