La France va porter un nouveau coup au moteur diesel à moyen terme


Actuellement, la fiscalité du diesel est très favorable par rapport à celle de l'essence, mais cela va changer. Le ministre français de la transition écologique, Nicolas Hulot, a annoncé dans une interview à France Info que dans quatre ans la fiscalité entre les carburants sera égalisée, et que le mois prochain sera annoncé un plan pour encourager à abandonner un diesel et acheter une voiture plus verte, sous certaines conditions.

Ce monsieur a également déclaré précédemment que la taxe d'immatriculation (malus) sera reformulée, de sorte que les voitures paieront cette taxe au-delà de 95 g/km de CO2 (objectif de l'UE pour 2021) et non plus au-delà de 127 g/km. Ainsi, pratiquement toutes les voitures sur le marché paieront cette taxe. Dans le cadre de la réglementation NEDC, très peu de modèles se situent en dessous de ce seuil sans être des hybrides, mais lorsque le cycle WLTP sera pris en compte (il augmentera pour tout le monde), il y en aura encore moins. Ou pas du tout.


Selon le Spritmonitor - données de conduite réelles - seules cinq voitures affichent moins de 100 g/km de CO2 : Audi A2 1.2 TDI 3L, Skoda Citigo (GNC), SEAT Mii (GNC), Volkswagen 1.2 Lupo TDI 3L et Volkswagen Up ! (GNC)

La France n'autorisera plus l'immatriculation des véhicules à moteur classique à partir de 2040, y compris les véhicules hybrides. En revanche, l'énergie électrique française commencera à dépendre beaucoup moins de l'énergie nucléaire. Actuellement, le pays français compte 58 générateurs nucléaires qui fournissent 80 % de son électricité. D'ici 2025, jusqu'à 17 réacteurs pourraient être fermés. Comment seront-ils remplacés ? Avec un pari massif sur les énergies renouvelables.

Les constructeurs français sont-ils prêts à faire un saut massif vers l'électrique ? Renault-Nissan est dans la position la plus favorable car il est le leader incontesté des ventes de véhicules électriques (Nissan Leaf et Renault ZOE) et hybrides rechargeables (Mitsubishi Outlander PHEV). Le Groupe PSA, après l'échec commercial des triplés basés sur la Mitsubishi i, prépare de nouvelles voitures hybrides rechargeables et électriques qui seront prêtes avant la prochaine décennie.




Ajouter un commentaire de La France va porter un nouveau coup au moteur diesel à moyen terme
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.