pistonudos.com

Audi Q8 Concept, le prologue du prochain SUV quatre anneaux

C'est un mammouth de 5,02 mètres de long, 3 mètres de long, 2,04 mètres de large et 1,70 mètres de haut. Il a presque les dimensions d'un SsangYong Rodius, mais le prototype est un quatre places avec un coffre qui atteint 630 litres. Que nous l'aimions ou non, le modèle basé sur ce modèle se vendra bien, il a tout ce qu'un client du segment E exige, mais avec un style légèrement plus dynamique et moins encombrant. Bien qu'il semble élevé comme un tourisme, qui ne va pas aller juste hors de la route, a une bande grise qui court le long de la ligne de fond, au lieu du noir typique du SUV. Audi dit que c'est de l'aluminium, pas du plastique peint.


Les concepteurs se sont inspirés de la légendaire Audi Quattro des années 80, regardez le hayon, les passages de roue hauts et le pilier C épais et incliné.

Quoi de neuf ? Il faut regarder la calandre, qui reçoit une bande verticale, ainsi que dans les groupes optiques d'aspect flottant. Les remplacer lorsqu'ils sont endommagés ou que quelqu'un les casse sera très amusant au moment de voir la facture, mais le design moderne est ainsi fait. En plus d'être cool, ils sont fonctionnels, ils sont laser et offrent une expérience visuelle bien meilleure lors de la conduite de nuit. La lumière est divisée en 1 mégapixel, c'est-à-dire un million de pixels, ce qui vous permet d'éclairer le plus possible sans éblouir les autres.

La ligne de toit se veut sportive et basse, sans affecter l'habitabilité en tout lieu. Les cadres de porte ont été éliminés, comme dans les vrais coupés, les proportions ne sont pas très forcées. Et que dire des poignées pour ouvrir les portes ? Ils ont été retirés, l'ouverture se fera en passant la main à l'endroit où ils se trouvaient. Les miroirs sont très conventionnels pour un prototype.


Bien qu'il s'agisse d'un hybride rechargeable et - on le suppose - efficace, il présente des prises d'air sûrement surdimensionnées pour le vain. À l'intérieur des méga roues de 23 pouces se trouvent des freins en carbone-céramique de 20 pouces, que deux tonnes de bestioles n'arrêteront pas toutes seules. Il faut aussi regarder la prise d'air du moteur, juste au-dessus de la calandre, qui fournit beaucoup d'air (et de fraîcheur) pour le gros six cylindres.

Audi combine des technologies déjà vues dans d'autres modèles avec ce design, comme le moteur thermique (3.0 V6 TFSI 333 ch) ou la solution du moteur électrique intégré dans la transmission. La transmission intégrale est conventionnelle, par arbre de transmission, alors qu'il existe plusieurs modèles qui se passent de cette solution et disposent d'un essieu arrière électrique qui assure la transmission intégrale, voir le Lexus RX. Audi opte pour une solution plus éprouvée. Pour améliorer la mobilité dans les virages, on recourt à des différentiels électroniques, c'est-à-dire que les freins en céramique travailleront pour arrêter la voiture de manière intelligente et donc - paradoxalement - plus rapide.

Le poste de conduite dispose d'un HUD qui représente les informations les plus importantes afin qu'elles soient vues avec un maximum de clarté, entrant déjà dans le domaine de la réalité augmentée, et dispose du tableau de bord Virtual Cockpit de dernière génération, plus évolué que l'actuel Q7 (il est sorti l'année dernière, il n'est pas de l'âge de pierre). L'instrumentation est entièrement personnalisable et en haute résolution, pratiquement HD (1920×720).


Le tableau de bord a une forme vraiment astucieuse, avec une bande noire qui court d'un côté à l'autre, là où il n'y a pas de boutons en relief, tout est lisse, comme une plaque de cuisson en céramique. L'écran central multifonction est parfaitement intégré. En dessous, et devant le levier de vitesse, se trouve un autre écran que l'on peut manipuler confortablement en posant son poignet sur le même levier.

Ce dernier détail de cohérence, comme dans un "voilier" selon le dossier, puisqu'il dirige aussi un bateau, bien que terrestre.

Plus d'un ressemblera à un vaisseau spatial, mais en réalité cette réinterprétation de l'intérieur une fois que vous vous y serez habitué, il sera difficile de revenir à un modèle plus habituel. Déjà dans l'actuel Q7, cet aspect est très réussi. En termes de matériaux, nous avons la variété, un mélange de cuir Nappa et de Nubuk, des finitions brossées, gris acier, carbone brillant, etc. Dans la partie centrale, il dispose d'un écran "flottant" entre les deux sièges pour toucher, entre autres, la climatisation.

Passons maintenant à la partie plus mécanique du Q8 Concept. Le système hybride délivre une puissance combinée de 449 ch et un couple maximal de 700 Nm, plus que suffisant pour presque deux tonnes. Il accélère de 100 km/h en seulement 5,4 secondes, avec une vitesse de pointe annoncée de 250 km/h. Compte tenu du système ultra-optimiste par lequel les hybrides rechargeables sont homologués, elle ne consomme que 2,3 l/100 km... pour un petit moment.

La partie 100% électrique est constituée d'un moteur de 136 ch et 330 Nm, comme un diesel deux litres d'il y a quelques années, plus que suffisant pour rouler à basse vitesse. Avec des batteries de 17,9 kWh, elle peut parcourir environ 60 kilomètres, soit à peu près la même distance que la Chevrolet Volt/Opel Ampera de première génération. Avec une capacité de charge de 7,2 kW, il peut être rechargé en seulement deux heures et demie. En combinant des batteries et un réservoir plein, Audi affirme qu'elle pourra dépasser les 1 000 kilomètres d'affilée, sans avoir à recharger les batteries plusieurs fois.


Comme les autres hybrides rechargeables, vous pouvez choisir le mode électrique pur, l'hybride automatique, ou recharger les batteries à base d'essence pour rouler ensuite sans émissions.

Elle dispose d'une suspension adaptative et sportive, avec contrôle continu de l'amortissement, qui permet deux hauteurs de caisse, la normale et une autre plus élevée de 90 mm. De cette façon, vous pouvez vous rapprocher du sol ou laisser plus d'espace entre le bas de caisse, selon les circonstances. Dans de telles circonstances, s'il s'agit de véhicules hors route, le dossier les omet complètement.

En bref, Audi a déjà pratiquement préparé ce modèle, car le prototype est très proche de ce qui sera le modèle de série. Les nouvelles générations de HUD ou de tableau de bord devraient arriver progressivement sur d'autres modèles. L'Audi Q8, si elle doit s'appeler ainsi, sera commercialisée l'année prochaine.

Ajouter un commentaire de Audi Q8 Concept, le prologue du prochain SUV quatre anneaux
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.