pistonudos.com

Voici la Chevrolet Camaro ZL1 de 2017.

Par rapport à son prédécesseur, la Camaro ZL1 2017 s'est affinée de 90 kg, tout en gagnant 60 ch dans l'écurie. Le cœur mécanique est le moteur LT4, un V8 6.2 suralimenté par un compresseur qui peut éroder un énorme 868 Nm à la transmission. Comme le modèle précédent, il est disponible avec une transmission manuelle ou automatique.

Dans le premier cas, nous disposons d'une boîte de vitesses à six rapports avec rattrapage de régime - comme si elle faisait le double embrayage à notre place - ou d'une automatique avec une douzaine de rapports. Oui, vous avez bien lu, dix vitesses. General Motors a adapté cette boîte de vitesses aux particularités de la Camaro avec une large gamme de rapports pour tirer parti du moteur mieux qu'un cochon à l'abattoir.


Quant aux performances, pour l'instant, nous n'en avons aucune idée.

Extérieurement, on reconnaîtra la ZL1 par une image plus agressive, car elle a été réglée en soufflerie pour améliorer la charge aérodynamique en circuit et pour améliorer le refroidissement des différents éléments mécaniques. Not in vain dispose de 11 échangeurs de chaleur, afin que tant de puissance américaine soit gérable même à Laguna Seca. Le capot se distingue par sa sortie d'air chaud, avec un insert en fibre de carbone.

Au niveau du châssis, nous allons trouver des pneus Goodyear Eagle F1 Supercar sur l'essieu avant en dimensions 285/30 ZR20, et à l'arrière ils passent à 305/30 ZR20. Malgré ce profil proche de la compression nocturne, GM assure qu'il est plus confortable, grâce à la suspension Magnetic Ride revue pour ce modèle.

Le différentiel de l'essieu arrière est à autobloquant électronique ! WTF ?

Contrairement à d'autres concurrents, et à lui-même dans le passé, le pack piste de course est de série. Elle comprend, entre autres, l'admission et l'échappement surdimensionnés, ou encore les freins avant Brembo avec disques de 390 mm et étriers à six pistons, évidemment ornés du logo ZL1. Rien de spécial n'est dit sur les freins arrière.



À l'intérieur, nous retrouvons les habituels sièges à contour sportif signés Recaro, ainsi qu'un volant et un pommeau de levier de vitesse en daim, sans oublier les logos ZL1. Le conducteur a à sa disposition des gadgets tels que la gestion électronique du démarrage à l'arrêt (Launch Control) ou la possibilité de sauvegarder la télémétrie pour l'analyser après avoir fait quelques tours.

Pour l'instant, voici ce que nous savons, General Motors n'a pas l'habitude de divulguer tous les potins dans le premier communiqué de presse.

Ajouter un commentaire de Voici la Chevrolet Camaro ZL1 de 2017.
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.