pistonudos.com

Mercedes-Benz annonce de nouveaux moteurs, dont des six en ligne


Comme BMW, Mercedes-Benz a cherché à maximiser les similitudes entre les différents moteurs pour réduire les coûts, mais les moteurs à trois cylindres ne font pas partie du plan. En outre, des composants semi-hybrides ont été ajoutés afin de réduire la consommation de certains moteurs et de diminuer les émissions, sans nuire aux autres facteurs.

Le cœur du problème est le système électrique de 48 volts, qui permet d'utiliser des consommateurs plus exigeants, tout en augmentant la régénération de l'énergie. Aucune batterie lourde ou de grande taille n'est utilisée, de sorte que la perte de poids est minime. Audi a déjà mis en production un système de 48 volts.


Le six en ligne est de retour

Les nouveaux moteurs à essence six cylindres en ligne sont plus longs que le V6, mais ils ont l'avantage de laisser de la place sur les côtés pour les systèmes anti-pollution. Le moteur M256 contient un moteur électrique intégré à la transmission, qui fait office d'alternateur et de démarreur, et est également capable de propulser temporairement la voiture à basse vitesse.

La climatisation, la pompe à eau et le turbocompresseur électrique ne dépendent pas de la courroie d'accessoires, ils sont électriques, et en fait il n'y a pas de courroie d'accessoires. Le turbo électrique (appelé eZV) élimine le turbo-lag, accélérant à 70 000 tr/min en l'espace de 300 millisecondes. En haut du tachymètre, un turbo à forte inertie est chargé d'insuffler aux cylindres l'air dont ils ont besoin.

Le premier modèle à le monter sera la Classe S, les C et E pourraient le recevoir lors du restylage.

Selon Mercedes, une performance digne d'un V8 est atteinte (plus de 400 ch et 500 Nm de couple maximum) mais avec la consommation d'un moteur plus petit, 15% de moins que le V6 sortant. C'est un moteur compact en longueur et en largeur, avec un espace plus optimisé. En outre, il est plus simple et la probabilité d'échec, nous pouvons même le jeter vers le bas.


Une autre nouveauté a la saveur du pétrole, le 2.9 OM 656. Comme BMW, Mercedes passe au diesel six en ligne, quelque chose qui existait déjà il y a quelques années. Il consommera 7 % de moins que le diesel de 258 ch, mais délivrera plus que 313 ch. Je le répète, plus de 100 ch/litre dans un pétrolier a beaucoup de mérite, en parlant de série stricte. Il aura une cylindrée de 2 927 cm3, contre les 2 987 cm3 du V6 3.0 sortant (OM642).

Le nouveau moteur est doté d'un turbocompresseur de série (turbos asymétriques), d'une levée de soupape variable (CAMTRONIC, très rare dans un diesel), d'un bloc en aluminium, de pistons en acier et de chemises optimisées. Comme sur la M256 à essence, les systèmes anti-pollution sont situés très près du moteur et fonctionnent dans des conditions plus chaudes, contribuant ainsi à réduire les émissions.

Pour le moteur à essence, il n'y a pas de fonctions semi-hybrides, et le système électrique de 48 volts n'est pas détaillé. Le fonctionnement des systèmes anti-pollution n'est pas non plus mentionné en détail, même s'il est plus que probable que l'on utilise de l'urée pour neutraliser les oxydes d'azote. N'oubliez pas qu'en Euro 6c, l'homologation se fait en tenant compte des émissions réelles, et pas seulement en laboratoire.

Les nouveaux V8 4.0 et L4 2.0

Avec des architectures plus conventionnelles viendront les nouveaux M176 à huit cylindres et M264 à quatre cylindres. Dans le premier cas, nous avons un moteur qui produit plus de 476 ch avec un couple maximal d'environ 700 Nm à 2 000 tr/min. Il utilise 10 % de puissance en moins que le moteur précédent de 455 ch, et sera également utilisé pour la première fois dans la Classe S. Les turbocompresseurs sont logés à l'intérieur du V, entre les bancs de cylindres. Il est capable de neutraliser quatre cylindres à faible charge pour consommer moins.


Le moteur quatre cylindres aura une puissance spécifique de 136 ch/litre. L'ensemble alternateur/démarreur est remplacé par une seule machine électrique entraînée par une courroie. Il fait office de démarreur, récupère l'énergie (jusqu'à 12,5 kW), pousse le moteur jusqu'à 2 500 tr/min, génère de l'énergie... Oui, c'est un semi-hybride, qui peut fonctionner en mode zéro émission dans certaines circonstances. La pompe à eau est électrique et fonctionne sur 48 volts.


Les moteurs à essence seront équipés de filtres à particules pour se conformer à la réglementation, en commençant par le M256 et le M176 (L6 et V8, respectivement), le M264 arrivant plus tard. Actuellement, Mercedes teste tous ces moteurs, mais ils ne tarderont pas à être produits en série.

Ajouter un commentaire de Mercedes-Benz annonce de nouveaux moteurs, dont des six en ligne
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.