pistonudos.com

Hyundai renouvelle le contrat de Dani Sordo jusqu'en 2018

Cette nouvelle intervient au milieu de la liesse provoquée par le double podium de l'équipe sud-coréenne qui, à conditions égales, a battu deux des trois Volkswagen Polo WRC dans leur rallye national. La performance de Dani mérite une mention spéciale car, pénalisé par une mauvaise position de départ sur le tarmac, où le fait de partir plus tard rend le sol plus sale et plus glissant car les voitures coupent les virages et projettent de la terre sur le tarmac, il n'était qu'à 23 secondes de la tête à la fin du vendredi. Samedi, sa mission était de s'attaquer à la troisième place de son coéquipier Thierry Neuville, qui n'avait que 12,7 secondes de retard en début de journée. Après un bras de fer constant tout au long de la journée, un parcours spectaculaire dans la section Panzerplatte Lang 2 avec le deuxième meilleur temps (juste derrière le tout-puissant Sébastien Ogier) à la fin du samedi lui a permis de terminer la journée en troisième position au classement général.


Avec Andreas Mikkelsen, deuxième, à seulement 2,6 secondes, et Neuville à seulement quatre dixièmes de seconde, les deux i20 WRC ont mené leur combat particulier le dimanche, où elles ont réussi à reléguer la VW Polo de Mikkelsen à la quatrième place. Dani Sordo est sorti vainqueur de ce combat, prenant la deuxième place pour seulement un dixième de seconde après seize étapes du rallye. Deux étapes ont dû être annulées, l'une en raison du terrible accident impliquant Stéphane Lefebvre et son copilote, dont les vies ne sont heureusement pas en danger, et la seconde en raison du mauvais positionnement des spectateurs.

En parlant de Neuville, l'épreuve sur le sol allemand est le théâtre de luttes entre ces deux pilotes depuis 4 ans, où le Cantabre a l'avantage au cumul (3-1), mais où cette seule défaite représente la première victoire de la marque Hyundai en Championnat du Monde des Rallyes. Une victoire qui, bien sûr, rappelle de bons souvenirs aux lecteurs d'Autoblog Espagne.


Sa constance et son haut niveau de confiance en lui soutiennent ce renouvellement par l'équipe Hyundai. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : l'homme de Torrelavega a participé à 26 rallyes avec l'équipe d'Alzenau, terminant dans les points dans 20 d'entre eux, soit 77% des fois, ou en d'autres termes, dans 3 occasions sur 4. Mais Dani ne se contente pas de courir avec sa calculatrice en main ; même le fait de ne pas avoir terminé le rallye de Pologne et de revenir au championnat du monde après le très grave accident survenu lors des tests précédant le rallye de Finlande, qui l'a écarté de cette épreuve afin de se remettre de sa blessure aux vertèbres, ne l'a pas incité à penser à s'assurer les points de la quatrième place plutôt que de se battre avec Neuville et Mikkelsen et de risquer un accident. "Dani est un pilote motivé et constant, qui nous aide à nous améliorer sur les rallyes et en dehors", a commenté Michel Nandan, directeur de l'équipe. "Nous pouvons maintenant nous tourner vers l'avenir pour réaliser des progrès encore plus positifs."

Ce n'est pas pour rien que Hyundai a le pilote le plus expérimenté de la grille actuelle.

Après le podium de Neuville au Monte-Carlo, celui de Paddon en Suède et les deux victoires sur terre (Paddon en Argentine et Neuville en Italie), il a été prouvé que cette nouvelle i20 est compétitive sur la neige, la terre et le tarmac. Et c'est précisément dans ce domaine que l'Espagnol est le plus doué, et il envisage la prochaine manche du Rallye de Corse en octobre (le Rallye de Chine en septembre a été annulé en raison de dégâts sur les routes où devait se dérouler l'épreuve) avec une faim de victoire, étant le seul membre officiel de l'équipe Hyundai qui n'est pas encore monté sur la plus haute marche du podium avec l'équipe basée à Alzenau :


La voiture a parcouru un long chemin depuis le Monte-Carlo jusqu'à aujourd'hui, et elle va beaucoup, beaucoup mieux. Je suis confiant. La Corse et la Catalogne sont des rallyes que j'aime bien, je pense que nous pouvons nous battre pour la victoire. L'année dernière, nous étions proches et la voiture était moins bonne que cette année. J'ai hâte d'y être et je vais essayer.

- Dani Sordo, parlant à notre ancien coéquipier Nacho Villarín pour MARCA Motor, après avoir terminé l'ADAC Rallye Deutschland 2016.

Avec le pilote le plus expérimenté du championnat mondial, et l'une des stars en herbe du championnat en la personne de Hayden Paddon, liés jusqu'à la fin de la saison 2018, Hyundai semble avoir la base de sa gamme parfaitement définie pour les années à venir. Il ne nous reste que le doute d'un Thierry Neuville qui, sans contrat en cours et après sa fin de campagne irrégulière l'an dernier qui l'a relégué en deuxième équipe de Hyundai, on parle depuis quelque temps qu'il pourrait être intéressé à quitter l'équipe sud-coréenne. En effet, la marque au double chevron a récemment déclaré que le pilote belge est pressenti pour piloter une de ses C3 WRC l'année prochaine.

Ce qui est clair, c'est que l'équipe Hyundai a fait un bond en avant avec cette nouvelle i20, dont l'arrivée au championnat du monde a été retardée par des conflits internes concernant son homologation en tant que voiture à 3 ou 5 portes (la mise à jour pour l'année prochaine reprend la décision initiale de 3 portes). Mais avec la participation sporadique de Citroën cette année, il est difficile de juger de la véritable performance de l'équipe avant le changement de règlementation de 2017, car les deux victoires de Kris Meeke cette année sont survenues sur des rallyes où une position de départ retardée est incroyablement avantageuse (sur la terre, Lorsque les premières voitures passent, elles balaient la route de la poussière et de la terre meuble dans des zones de surface plus compactes, ce qui donne plus de traction aux voitures qui partent plus tard), et il reste à voir si dans des conditions similaires la i20 peut être plus rapide que la DS3. Car si Hyundai n'a pas réussi à franchir le pas, elle pourrait être dépassée en 2017 par Citroën, qui a concentré ses efforts cette année sur une nouvelle voiture pour redevenir championne du monde.


Il sera également intéressant de voir dans quelles conditions Toyota s'engage dans le championnat mondial, le développement de sa concurrente, la Yaris WRC, se chevauchant entre la base de Toyota Motorsport GmbH à Cologne, en Allemagne (siège de l'équipe qui participe au WEC) et la base de Tommi Mäkinen Racing en Finlande. Non moins intéressant sera l'avenir de Volkswagen dans le sport, publiquement mis en cause après le scandale des émissions diesel pour réduire les coûts, et maintenant en cours d'adaptation après le départ du patron Jost Capito, de changer non pas d'équipe, mais de championnat pour revenir à la Formule 1, où il était déjà dans les années 90, et devenir PDG de McLaren Racing.

Pour l'instant, nous espérons que l'équipe Hyundai se prépare bien pour les trois événements restants de cette année, car pour l'année prochaine, il semble seulement probable que la Polo WRC restera au sommet. Le reste, c'est une inconnue que nous devons laisser le temps éclaircir.

Hyundai i30 Wagon 2017 ❯
Ajouter un commentaire de Hyundai renouvelle le contrat de Dani Sordo jusqu'en 2018
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.