pistonudos.com

Opel cache une reprogrammation de certains moteurs diesel


À la mi-décembre, Opel a publié un communiqué de presse quelque peu énigmatique annonçant que 43 000 voitures seraient rappelées en Europe pour améliorer l'efficacité de leurs systèmes antipollution. La limite légale de 80 mg/km de NOx (Euro 6) n'est pas respectée en dehors des conditions d'homologation, comme le dénonce l'ONG Deutsche Umwelthilfe (DUH) dans un laboratoire suisse.

Des journalistes belges ont vérifié en caméra cachée que les concessionnaires officiels nient l'existence d'une reprogrammation liée aux émissions polluantes, qu'il s'agit seulement d'une mise à jour du logiciel de la voiture, ou qu'ils ont changé un capteur. Après les mises à jour susmentionnées, ils ne respectent toujours pas les limites légales, mais ils s'en rapprochent considérablement. En théorie, les voitures qui quittent l'usine ont déjà la nouvelle programmation à l'usine.


Pour exclure l'effet voiture, on a pris deux unités, auxquelles on a pratiqué les campagnes de révision cachées, et on a analysé les gaz avant et après. Dans la première voiture, les émissions avant la mise à jour étaient de 416 mg/km, soit cinq fois la limite Euro 6. Après la mise à jour, ils étaient presque deux fois moins élevés, 223 mg/km.

Pour l'instant, il n'y a pas de réponse officielle d'Opel.

La deuxième voiture a commencé avec des émissions beaucoup plus élevées, 743 mg/km, mais après la mise à jour, les valeurs sont tombées à 199 mg/km. C'est un peu plus du double du niveau autorisé, mais la réduction est très importante. Au moment du lancement commercial du Zafira Tourer 1.6 CDTI, le moteur était déjà homologué pour la conformité Euro 6. Il est équipé de la réduction catalytique sélective (SCR), la technologie la plus efficace - en principe - pour neutraliser les émissions de NOx.


Ces deux voitures n'ont pas été rappelées afin d'améliorer leurs systèmes anti-pollution. En revanche, Opel n'a pas annoncé de calendrier de mise à jour. En l'absence de plus d'informations, j'ai cette théorie : le nombre de voitures à réviser est bien plus élevé que 43 000 unités, et seule une fraction a été officiellement reconnue pour la révision. Le reste sera contrôlé de manière cachée.


S'il s'agit d'une campagne de révision normale et ordinaire, et qu'elle apporte des changements à la façon dont ces voitures polluent, pourquoi les propriétaires sont-ils privés de ce fait ? Que cachent-ils ?

Ajouter un commentaire de Opel cache une reprogrammation de certains moteurs diesel
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.