pistonudos.com

La France cessera d'immatriculer l'essence et le diesel en 2040

Cette fois, c'est la France qui dira "non" à l'essence et au diesel dans quelques décennies, et ce n'est pas tout, le pays sera neutre en termes d'émissions d'ici 2050. Ce dernier point signifie que tout le CO2 émis dans l'atmosphère sera compensé ou capturé d'une manière ou d'une autre. Bien avant cela, la Norvège et certaines villes comme Amsterdam veulent éradiquer la combustion interne, nous parlons de 2025. À cet horizon, il y a de grands constructeurs qui veulent que les ventes de modèles plug-in atteignent 25 %.


Cela semble un objectif plus rationnel que de prétendre que l'Allemagne comptera un million d'immatriculations de voitures électriques en 2020. Pour l'instant, aucune interdiction de cette ampleur n'a été annoncée au niveau de l'UE, mais certaines voix, comme celle du Bundesrat allemand, préconisent l'année 2030 pour empêcher les nouveaux enregistrements. Pendant ce temps, les voitures rechargeables peuvent s'améliorer considérablement et devenir plus attrayantes à tous les égards, y compris sur le plan économique.

Ce que le ministre de l'Environnement - Nicolas Hulot - a publié ces jours-ci place Renault dans une meilleure position que PSA. La marque au losange a un poids important dans les ventes de voitures électriques en Europe avec la ZOE, et si nous considérons l'Alliance Renault Nissan, ils ont de véritables best-sellers : Nissan Leaf, Renault ZOE et Mitsubishi Outlander PHEV. PSA ne dispose que des versions électriques du Berlingo et du Partner, ainsi que des triplets électriques développés avec Mitsubishi (Citroën C-Zero, Peugeot i0n et Mitsubishi i MiEV). Ce dernier groupe a besoin de se réveiller un peu plus.

La France va passer d'un pays profondément amoureux du diesel à l'extrême opposé. Aucune nouvelle voiture à essence ou diesel ne pourra alors être immatriculée, et il reste à voir dans quelles conditions le reste du parc automobile équipé de moteurs conventionnels sera autorisé à rouler. Apparemment, les autorités vont d'abord veiller à ce que les voitures à essence et diesel non conformes à la norme Euro 3 soient retirées du marché, et les propriétaires recevront une aide pour acheter une voiture plus moderne, même s'il s'agit d'une voiture d'occasion.


Toutes ces interdictions, c'est très bien, si le changement de modèle demandé comprend aussi des aides pour faciliter la transition. Quiconque achète une voiture moderne est moins touché, les problèmes commencent pour les voitures plus anciennes, qui, étant homologuées avec des normes beaucoup plus laxistes, sont celles qui génèrent une pollution plus spécifique (liée à la puissance ou à la distance parcourue). Les actuels Euro 6 seront les avant-derniers à être discriminés, et les derniers, les hybrides non rechargeables.


Ajouter un commentaire de La France cessera d'immatriculer l'essence et le diesel en 2040
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.