Consumer Reports teste deux Volkswagen Jetta TDi en mode " homologation ".


Dans le cas du dieselgate, ils n'allaient pas rester sans rien faire. Pour faire la lumière (ou plus d'incertitude) sur la façon dont Volkswagen réparera les voitures dont les moteurs sont affectés par le logiciel de la discorde, Consumer Reports a testé sur route deux Volkswagen avec, selon eux, le logiciel fonctionnant en mode "homologation EPA".

Ils ont mis en concurrence une VW Jetta DTI 2015 et une VW Jetta Sportwagen TDI 2011. Ils ont mesuré l'accélération et la consommation de carburant sur la route (en suivant leur piste d'essai habituelle).


Le résultat entre le mode "normal" et le mode "homologation EPA" ne diffère pas beaucoup dans le cas de la JettaTDI 2015. Elle ne perd que 0,1 s en 0-60 mph (96 km/h) en mode "piège" (une différence sans importance) et sa consommation augmente de 0,3 l/100 km (4,4 l/100 km en mode normal et 4,7 l/100 km en mode piège).

Le cas de la Jetta 2011 est plus révélateur, notamment en termes de consommation de carburant. En accélération, il perd 0,6 s ; c'est peu, mais on peut déjà noter une légère différence. En matière de consommation, cependant, la différence est déjà plus perceptible. D'une moyenne de 4,7 l/100 km sur autoroute en mode normal, la moyenne est passée à 5,1 l/100 km avec le "mode triche" activé.

Si la solution de Volkswagen pour mettre ses voitures en conformité avec la législation actuelle consiste à activer le mode "homologation" par défaut, très peu de personnes se rendront chez leur concessionnaire lorsqu'il sera temps de procéder à un rappel.




Ajouter un commentaire de Consumer Reports teste deux Volkswagen Jetta TDi en mode " homologation ".
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.