pistonudos.com

Andy Wilman n'est plus le producteur de Top Gear.


Puis, suite au départ de plusieurs de ses producteurs et présentateurs, elle est tombée en disgrâce et s'est retrouvée avec un peu plus de 3,5 millions de téléspectateurs sur son marché national. C'est alors que Jeremy Clarkson, qui présentait déjà l'émission à l'époque, s'est associé au coproducteur Andy William pour soumettre à la BBC une idée visant à transformer l'émission, qui n'était qu'un magazine d'information, en un spectacle riche en supercars, en productions audiovisuelles et musicales comme la BBC n'en avait jamais vu auparavant, et en scènes d'humour.


Le succès local a été immédiat. La BBC, qui prend ses décisions en regardant l'audience dans son propre pays (c'est son obligation en tant que radiodiffuseur public britannique) a été ravie de retrouver les chiffres de six millions de téléspectateurs. En outre, l'avènement de l'Internet a permis à l'émission d'acquérir une notoriété mondiale. Au milieu de la première décennie du siècle, la diffusion des programmes de Top Gear via le net en a fait le programme de télévision le plus diffusé de la planète, et cette notoriété a contribué à créer la "légende" du trio à tête de mort, et à intéresser certains câblodistributeurs comme Discovery ou History Channel à acquérir les droits du format, à le traduire ou à créer leurs propres éditions pour d'autres pays.

Mais, comme vous le savez également, Clarkson a fini par être licencié de Top Gear (et non de la BBC), après avoir lancé des coups de poing à un coproducteur lors de ce qu'il a lui-même décrit comme "une mauvaise journée". Hier, James May a confirmé qu'il ne continuerait pas l'émission sans Clarkson, et bien, il a glissé que Hammond ne le fera pas non plus.

Sans le trio à tête de mort, la BBC a confirmé que Top Gear continuera à exister, mais réinventé sous un nouveau format et une nouvelle équipe de présentation. Mais surtout, Andy Wilman, le producteur associé de Clarkson qui a réinventé le format de l'émission, quitte également la BBC. Cela a été confirmé par le radiodiffuseur public britannique hier encore.


Ainsi, sans Wilman et Clarkson, la BBC a non seulement la volonté de réinventer le format, mais aussi l'obligation, pour des raisons de droits de propriété intellectuelle.


Fait intéressant, le British Telegraph a surpris Wilman en train de dîner avec ses trois amis du trio des crânes. Et bien sûr, Londres est maintenant un foyer de spéculation : les quatre préparent-ils un nouveau projet ensemble sur un autre réseau ou une chaîne de streaming, ou simplement un dîner de vieux copains de combat ? Chacun peut tirer les conclusions qu'il veut ?

Ajouter un commentaire de Andy Wilman n'est plus le producteur de Top Gear.
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.