pistonudos.com

Gregorio Serrano López, nouveau directeur de la DGT


Ce monsieur n'a pas un profil apparemment lié à la sécurité routière, il est diplômé en droit, spécialisé en droit fiscal, et professeur à l'Université Pablo de Olavide dans ces matières. À Séville, il a été adjoint au maire et délégué à l'emploi, à l'économie, aux festivals et au tourisme, ainsi que président de Mercasevilla et de Giralda TV.

María Seguí, bien qu'elle n'ait pas été la meilleure directrice de l'entité publique que nous ayons eue, au moins elle avait une formation et une expérience contrastée plus liée à la sécurité routière. Le fait que Serrano López soit un spécialiste du droit fiscal est un élément qui, vu d'un certain point de vue, peut faire dresser les cheveux sur la tête.


Nous ne prévoyons pas de changements majeurs dans la gestion de la DGT, étant donné l'absence de mesures concrètes à cet égard de la part des différents groupes politiques, y compris le Parti populaire. Peut-être que dans cette législature, nous verrons se matérialiser dans un texte légal et contraignant celui de pouvoir rouler à 130 km / h par les autoroutes et les aires d'autoroute sans taux d'accident historique, ou peut continuer à investir dans ce qui fonctionne : les radars.

Son prédécesseur est actuellement conseiller auprès de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), une nomination qui est passée pratiquement inaperçue dans les médias. Seguí a fait l'objet d'une enquête pour avoir conçu des fonds publics pour des enquêtes dans lesquelles travaillait Francisco López Valdés, d'abord petit ami puis mari de la fonctionnaire. Dans les dix jours suivant l'ouverture d'une enquête par le ministère de l'Intérieur, Mme Seguí a été démise de ses fonctions.


Ajouter un commentaire de Gregorio Serrano López, nouveau directeur de la DGT
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.