pistonudos.com

5 choses à savoir avant d'emmener votre voiture chez le mécanicien


5 choses à savoir avant d'emmener votre voiture chez le mécanicien

Pour certaines personnes, aller chez le mécanicien est pire que d'aller chez le dentiste, pour d'autres, c'est une routine agréable. Peu importe lequel, ces 5 conseils simples vous faciliteront la vie et vous éviteront des situations désagréables avec le mécanicien.

1) Ne perdez pas votre garantie en vous adressant aux garages indépendants.

On dit parfois que lorsque vous achetez une voiture, la garantie ne peut être utilisée que dans les ateliers de la société mère. Par conséquent, le fait de contacter le mécanicien à domicile entraînera des problèmes et la perte de la garantie elle-même.


Commençons par dire que le code de la consommation(D.Lgs. 206 du 6/9/2005) stipule que toute voiture bénéficie d'une garantie de 24 mois de la part du vendeur, qui peut être réduite à un minimum de 12 mois, à condition que l'acheteur soit d'accord. Les défauts peuvent être contestés dans les deux mois suivant l'expiration maximale de la garantie, ce qui porte techniquement la durée à 26 mois.

Le règlement 1400/2002 CE et le règlement (UE) 461/2010, connu sous le nom de "clause Monti", stipulent que les sociétés mères sont tenues de considérer toutes les réparations effectuées par des garages indépendants en dehors de leur réseau officiel comme valables aux fins de la garantie. Le propriétaire est donc libre de choisir où faire effectuer les coupons ou les réparations sur sa voiture sans craindre quoi que ce soit. Toutefois, l'atelier doit respecter certaines consignes, comme n'utiliser que des pièces de rechange "de qualité équivalente à l'original" et suivre les instructions de la société mère.


2. les pièces de rechange usagées régénérées peuvent être utilisées.

Très souvent, les garages ont en stock diverses pièces détachées dites "remanufacturées" provenant, par exemple, de voitures destinées à être mises au rebut mais parfaitement fonctionnelles et révisées aux performances d'une pièce d'usine. Le conducteur peut facilement choisir d'utiliser ces pièces de rechange, ce qui réduit souvent considérablement le coût de la réparation, sans avoir de problèmes avec la garantie, qui s'applique généralement.

3. ne vous fiez pas aux apparences.

Les garages sont des lieux de travail où l'on utilise quotidiennement des lubrifiants, des graisses et des machines qui laissent des résidus, comme les cutters ou les meules. L'atmosphère peut donc être malsaine, surtout dans les petits garages où le personnel est toujours occupé à travailler sur les voitures. Mais attendez, à en juger par l'apparence, le désordre peut aussi être révélateur de l 'habileté du mécanicien et du fait qu'il a peu de temps libre pour ranger et "emballer" l'atelier.

Ce qui compte vraiment, c'est le professionnalisme et la courtoisie avec lesquels le client est traité ; après tout, il vaut mieux laisser la voiture pendant deux jours dans un garage en désordre que pendant deux semaines dans un garage parfaitement rangé.

4. Plus votre voiture est ancienne, moins l'estimation sera précise.

Contrairement au monde numérique, où chaque fonction et chaque problème sont facilement identifiables, dans le monde de la mécanique, dont les voitures font (encore) partie, les problèmes peuvent avoir une myriade de causes, rendant le diagnostic très compliqué. Les garages modernes sont équipés d'instructions de réparation/remplacement et d'un logiciel qui, connecté à l'unité de commande de la voiture, permet de localiser le problème. Si ces systèmes sont déjà rudimentaires dans la plupart des voitures modernes, à plus forte raison dans celles qui ont plusieurs années, où l'électronique était encore limitée. En outre, plus le kilométrage d'une voiture est élevé, plus ses composants internes ont été usés et consommés par la simple utilisation normale, sans compter les abus et le manque d'entretien qui augmentent l'usure.


Une activité banale comme le dévissage d'une vis ou d'un boulon, qui prend quelques secondes, peut prendre des heures si cette vis ou ce boulon, déjà usé, se casse, obligeant le mécanicien à retirer la pièce d'une autre manière ou à faire appel à un collègue disposant d'outils spécialisés. Par conséquent, présenter un devis précis et pratique devient vraiment difficile, voire impossible, ce qui entraîne des malentendus et des désagréments lorsque quelques centaines d'euros se transforment en milliers.


5. Demandez toujours un essai routier

Bien qu'il puisse sembler logique d'"essayer de croire" que beaucoup d'entre nous viennent de payer la réparation, nous ne voulons rien faire de plus que de sortir et puis, en quittant le garage, nous rentrons à la maison et garons la voiture pour découvrir quelques jours plus tard que le problème persiste. Il devient donc essentiel de demander, toujours poliment, de faire un essai routier, peut-être avec le mécanicien lui-même à bord, et de vérifier que le problème a été complètement résolu. Si vous connaissez quelqu'un qui est un expert en voitures et en mécanique, pourquoi ne pas faire appel à son aide et l'emmener avec vous ?

Ajouter un commentaire de 5 choses à savoir avant d'emmener votre voiture chez le mécanicien
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.